•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ateliers de broderie : la communauté ukrainienne partage ses secrets

Deux mannequins vêtus d'habits traditionnels ukrainiens.

L'événement en ligne propose des activités comme des tables rondes ou un défilé de mode au fil de l'année.

Photo : YouTube/Conseil des arts ukrainiens de l'Alberta

Radio-Canada

Le symposium Threads That Connect célèbre les broderies et le tissage ukrainien avec une série d’ateliers et de conférences gratuites en ligne.

Un partenariat entre l’Université MacEwan et le Conseil albertain des arts ukrainiens (ACUA), permet de souligner la relation de la communauté ukrainienne envers le tissu et les matériaux dans ses arts du textile.

Une des facettes les plus importantes de la culture et de l'art dans les cultures slaves est la broderie et les textiles à  tous les niveaux, indique la présidente de l’ACUA, Deborah Stasiuk. 

Des conférenciers internationaux participent au symposium lors duquel ils abordent le développement et l’évolution du textile auprès de maîtres ukrainiens , explique Mme Stasiuk. 

D’autres ateliers se penchent sur les messages véhiculés par les motifs des broderies et leur usage dans un contexte culturel ukrainien. 

Ils peuvent indiquer par exemple de quels village ou région l'on provient.  Ça peut être aussi un symbole de richesse, fait savoir Deborah Stasiuk. 

Il s’agit également d’une occasion pour les personnes issues de l’extérieur à la diaspora ukrainienne de s’intéresser à sa culture. 

Josée Chartrand, une aide-professeur en production scénique et de costume à l’Université MacEwan, a produit une présentation dans le cadre de Threads That Connect même si elle ne partage pas d'origine ukrainienne. 

Tout le monde est invité, assure-t-elle.

Sa présentation sur la relation entre les danseurs Shumka et leur costume l’a amené à plonger la tête la première dans le symbolisme et les traditions de leur habillement auprès de la communauté d’Edmonton.

Il y a une communauté ukrainienne canadienne tellement vibrante en Alberta, témoigne Josée Chartrand. C’est une chance de célébrer ses cultures et traditions.

Le symposium ne dure que cinq jours, mais cette célébration des cultures à Edmonton propose des activités comme des tables rondes ou un défilé de mode au fil de l’année, souligne Deborah Stasiuk. 

Selon Statistique Canada, l’Alberta dénombrait 369 090 personnes d'origine ukrainienne en 2016.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !