•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la saison pour certains campeurs

Des roulottes de camping dans un terrain privé.

Des terrains de camping sont ouverts et peuvent accueillir des campeurs qui ont un contrat de location pour le printemps et l'été.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Certains terrains de camping privés accueillent maintenant des campeurs dans le Nord de l’Ontario.

Les terrains de camping saisonniers font partie des entreprises ontariennes qui peuvent ouvrir, malgré la déclaration de la situation d'urgence et le décret ordonnant de rester à la maison pour freiner la transmission de la COVID-19.

Les terrains de camping sont accessibles uniquement aux campeurs qui ont un contrat saisonnier. Ils ne peuvent pas accueillir de clients pour un soir ou deux.

Seuls les terrains de camping disposant d'un service d'électricité, d'eau et d'évacuation des eaux usées peuvent être ouverts.

Ça nous permet de fonctionner de façon limitée, mais quand même d’être opérationnels, donc je considère être très chanceuse parce que d’autres gens n’ont pas beaucoup travaillé cette année.

Une citation de :Julie Roy, Veilleux Camping & Marina
Avec son conjoint, Julie Roy est propriétaire de Veilleux Camping & Marina, près de Hearst.

Avec son conjoint, Julie Roy est propriétaire de Veilleux Camping & Marina, près de Hearst.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Mme Roy souligne que les terrains de camping sont mieux préparés cette saison à gérer les restrictions imposées en raison de la pandémie.

C'est très très semblable cette année sauf avec l’ordre de rester à la maison. J'ai quelques clients qui sont de l'extérieur. Eux ne peuvent pas voyager en ce moment, dit-elle.

Mme Roy souligne que les campeurs ont signé un engagement à respecter les règlements pour la sécurité de tous.

Les campeurs ne peuvent pas rendre visite à d’autres campeurs ou recevoir des visiteurs, et doivent respecter la distanciation sociale.

Malgré ces inconvénients, le petit Félix Breton et sa mère Jennifer Carroll sont heureux d'amorcer une nouvelle saison de camping.

Le camping, ça fait du bien. On se débranche et on passe du temps en famille, affirme Mme Carroll.

Jennifer Carroll et son filx Félix Breton sont deux campeurs de Hearst.

Jennifer Carroll et son fils Félix Breton sont heureux d'entreprendre la saison de camping.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Plusieurs terrains de camping ont reçu l’aide de leur association, Camping in Ontario.

Nous avons travaillé avec nos membres pour nous assurer que leurs plans contre la COVID-19 soient en place, affirme Alexandra Anderson, directrice générale de l'association.

L'organisme estime que le camping est probablement l'activité récréative extérieure la plus sécuritaire. Il souhaite la levée de restrictions après le 2 juin, date à laquelle l'ordre de rester à la maison arrivera à échéance.

Malgré tout, Mme Roy envisage une très bonne saison pour son entreprise, comme ce fut le cas l’an dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !