•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les organisateurs d'un festival de musique à Duncan espèrent un retour

Photo en noir et blanc d'une foule survoltée lors d'un concert de musique.

Même s’ils espèrent revenir sur scène, les organisateurs du festival 39 Days of July se préparent cependant pour tous les scénarios.

Photo : iStock

Radio-Canada

La COVID-19 a mis sur pause les plans de concerts pendant des mois, mais les organisateurs d'un festival de musique annuel de l'île de Vancouver pensent qu'ils pourront peut-être organiser quelques spectacles cet été.

Le festival 39 Days of July, qui se tient à Duncan, en Colombie-Britannique, célèbre son dixième anniversaire cette année.

L'événement, qui se déroule principalement dans le parc commémoratif Charles Hoey de la ville, propose généralement des spectacles de musique tous les jours, de midi jusqu’en soirée, et les spectateurs donnent ce qu'ils veulent à l'entrée.

En 2020, la pandémie a fait en sorte que tous les spectacles ont été diffusés en ligne depuis la salle d'exposition de Duncan. Maintenant, l'organisateur Longevity John Falkner, de la Duncan-Cowichan Festival Society, a bon espoir que 2021 pourra être une année de retour en suivant les protocoles liés à la COVID-19.

Il y a beaucoup de grands musiciens insulaires que j'ai découverts l'année dernière qui ont vraiment besoin d'une chance de sortir et de jouer et de montrer au monde ce qu'ils font, dit M. Falkner.

La société espère remettre en place des scènes dans le parc et, au besoin, déplacer les spectacles du soir dans la salle d'exposition pour éviter les foules, ou limiter la capacité du parc.

M. Falkner explique que bien que le festival puisse attirer jusqu'à 1000 personnes par jour, les spectateurs sont rarement tous dans le parc à la même heure.

Selon lui, ces événements offrent également une chance aux habitants de la région de voir un concert qu’ils ne pourraient pas voir autrement.

Ceux qui sont pauvres ont eu l'occasion de voir de la musique gratuitement, dit M. Falkner, qui ajoute que les événements attiraient également de nombreux aînés et membres de la communauté ayant des besoins spéciaux.

Doug Manuel, un scientifique principal de l'Hôpital d'Ottawa, dit qu'à mesure que le déploiement du vaccin s'accélère, les responsables de la santé publique doivent équilibrer deux choses lorsqu'il est question d'organiser de grands événements : le risque de transmission et la valeur que la communauté accorde à l'événement.

M. Manuel explique que les grands rassemblements à l'intérieur sont toujours assez risqués, mais que les rassemblements et les concerts en plein air pourraient reprendre plus tard cet été.

Le 3 mai, le conseil municipal de Duncan a approuvé, en principe, le festival 39 Days of July sous réserve des protocoles liés à la COVID-19.

Pour l'instant, M. Falkner se prépare pour les meilleurs et les pires scénarios, y compris une liste complète de spectacles en personne, une liste partielle ou un événement entièrement virtuel. Dans tous les cas, dit-il, les spectacles continueront.

Avec les informations d’On The Island et de Priscilla Hwang

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !