•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des pompiers de la Ville de Sherbrooke préparent leur bateau de sauvetage.

Le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke a été appelé en renfort à la rivière Massawippi, pour venir en aide à une famille ayant chaviré d'une embarcation gonflable.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une famille de six personnes a chaviré d'une embarcation gonflable, samedi après-midi, dans la rivière Massawippi. Le Service de protection contre les incendies de Sherbrooke a été appelé en renfort pour venir en aide à un jeune garçon dont les parents ne parvenaient pas à le ramener sur terre.

L'incident est survenu dans les environs de la rue Winder, dans le secteur de Lennoxville. Avant même l'arrivée des pompiers, des passants avaient déjà porté secours aux parents et à l'enfant toujours à l'eau.

C'est assez régulier durant la saison d'été, sur ce plan d'eau là, avec les étudiants qui sont dans le coin, en vacances et en congé, ils en profitent pour naviguer dans des embarcations pas toujours conformes, mais qui sont là pour s'amuser. On leur permet ça, mais on leur demande d'être quand même prudent. explique Claude Langlois, chef aux opérations du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke.

Après s'être assuré de la sécurité de tous, les pompiers ont reçu un deuxième appel pour un sauvetage nautique. Cette fois, une dame qui était dans un lieu non sécuritaire, à la rencontre de la rivière Saint-François et de la rivière Magog, a été ramenée en lieux sûrs. Cette dernière a par la suite été prise en charge par les ambulanciers.

Le beau temps a attiré de nombreuses personnes à s’aventurer sur les cours d’eau de la région. Du 22 au 28 mai, le Conseil canadien de sécurité nautique fera de la prévention pour appeler les gens à la prudence et souligner l'importance de porter un gilet de sauvetage en tout temps.

Selon Raynald Hawkins, le directeur général de la Société de sauvetage au Québec, en 2020, si tous les gens avaient porté leur veste de flottaison, je n'aurais pas eu 31 décès liés à l'eau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !