•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix annonce une série dérivée de Bridgerton sur la reine Charlotte

Une reine tient un petit chien dans ses bras.

Golda Rosheuvel dans le rôle de la reine Charlotte, dans la première saison de «La chronique des Bridgerton».

Photo : Page Twitter de Netflix

Radio-Canada

La chronique des Bridgerton, qui a battu un record de visionnements sur Netflix en janvier dernier, après avoir été vue dans plus de 82 millions de foyers, aura droit à une série dérivée centrée sur l’histoire de la reine Charlotte. La productrice vedette Shonda Rhimes en écrira le scénario.

La nouvelle, qui a été partagée sur le compte Twitter de Netflix, tombe quelques mois à peine après que la plateforme eut annoncé le retour de Bridgerton pour une deuxième saison, dont le tournage devait débuter au printemps.

Adaptée des romans historiques de l'Américaine Julia Quinn, La chronique des Bridgerton a été créée par Chris Van Dusen. La série est produite par Shonda Rhimes (Dre Grey, leçons d'anatomie), qui sera de retour pour la série axée sur la reine Charlotte, mais cette fois-ci en tant que scénariste.

Plusieurs ne connaissaient pas l’histoire de la reine Charlotte avant que Bridgerton ne la porte à l’écran. Je suis excitée à l’idée que cette nouvelle série pourra élargir son histoire et enrichir le monde de Bridgerton, a déclaré Bela Bajaria, présidente du service Global TV à Netflix, dont la mission est de superviser les contenus originaux produits par Netflix en anglais et dans des langues locales.

Netflix n’a pas mentionné si l’actrice Golda Rosheuvel sera de retour dans le rôle de la reine Charlotte, mais selon le site Mashable, cela dépendra de l’époque dans laquelle s’inscrit la série portant sur ce personnage.

Avec les informations de Mashable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !