•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse du nombre de morts sur les routes en 2020 en Abitibi-Témiscamingue

Des pompiers ramassent des débris sur la route sur le site d'un accident.

Les 1 977 accidents de 2020 ont fait 574 blessés légers.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

En Abitibi-Témiscamingue, les accidents de la route ont fait 13 morts en 2020, deux de moins qu'en 2019.

C'est ce qui ressort du bilan routier rendu public par la Société de l'assurance automobile du Québec cette semaine.

Une baisse a également été enregistrée pour le nombre de blessés graves qui est passé de 42 en 2019 à 33 l'an passé.

Les 1 977 accidents de l'an passé ont également fait 574 blessés légers.

Dans le bilan provincial, la SAAQ souligne que deux causes attirent l'attention cette année, soit la surreprésentation de la vitesse dans les accidents graves et mortels et le non-port de la ceinture.

Mais la situation est bien différente en Abitibi-Témiscamingue, explique le chef du service de la recherche en sécurité routière à la SAAQ Maxime Brault.

Quand on regarde les différents facteurs pour l'ensemble du Québec où on avait eu un petit peu plus de vitesse excessive, distraction et non-port de la ceinture, en Abitibi-Témiscamingue on ne retrouve pas ces surreprésentations-là.

Une citation de :Maxime Brault, SAAQ

Dans l'ensemble du Québec, on est à peu près à 32 % des collisions qui sont causées par la vitesse et pour l'Abitibi-Témiscamingue, c'est 26,9 %, donc un bilan meilleur sur ce volet-là. Distraction la même chose aussi. Non-port de la ceinture au niveau de l'Abitibi-Témiscamingue, on est plus de l'ordre de 10 % seulement des victimes décédées qui ne portaient pas la ceinture, donc on a eu des facteurs qui ont été moins présents, probablement ce qui explique le meilleur bilan pour la région, mentionne Maxime Brault.

Toutefois, le taux de décès par 100 000 habitants demeure élevé en Abitibi-Témiscamingue avec 8,79.

Ce qui explique ça c'est la grandeur de la région, les déplacements sont plus fréquents sur des routes à 90 km ou évidemment le risque de décéder est plus important lors d'une collision par rapport à un milieu urbain, explique Maxime Brault.

Selon la SAAQ, 2020 a été une année atypique, marquée par la pandémie et une diminution de 30,3 % du nombre de personnes accidentées dans la province comparativement à 2019, ce qui correspond à 10 617 personnes accidentées de moins.

Mais le nombre de morts a augmenté de 9 en 2020 pour un total de 340.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !