•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des restaurants s’allient à Ocean Wise pour réduire leur usage plastique

Des matières plastiques au fond d'un plan d'eau.

Selon Ocean Wise, 11 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans l'océan chaque année.

Photo : Associated Press / NOAA

Radio-Canada

Les restaurants en Colombie-Britannique sont encouragés à repenser leur production de déchets dans le cadre d'un programme de l'organisme Ocean Wise visant à réduire la quantité de plastique dans les océans.

Ocean Wise travaille avec les restaurants pour calculer la quantité de plastique qu'ils utilisent et ensuite vérifier avec eux comment ils peuvent réduire, remplacer, ou recycler leurs plastiques.

Selon Ocean Wise, 11 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans l'océan chaque année.

Le programme de réduction du plastique Ocean Wise n'est pas une solution universelle, dit Laura Hardman, directrice par intérim du programme Océans sans plastique.

Nous reconnaissons que chaque entreprise sera à un stade différent de son parcours. Nous travaillerons avec des partenaires de restauration pour comprendre leur utilisation du plastique, identifier des solutions fondées sur la science et fixer des objectifs réalistes.

Jusqu'à présent, 11 restaurants se sont inscrits au programme, y compris le restaurant Spinnakers Gastro Brewpub à Victoria.

Nous apprenons au fur et à mesure, dit la cheffe cusinière Ali Ryan, de Spinnakers.

Selon Mme Hardman, si la plupart des restaurants du programme envisagent le recyclage, ils n'avaient jamais auparavant mesuré leurs propres quantités de déchets plastiques.

Nous pensons que combler ce manque d'information est essentiel pour s'attaquer au problème de la pollution plastique.

Une citation de :Laura Hardman, Ocean Wise

Depuis le 1er mai, le personnel de Spinnakers trie le plastique dans des bacs spécifiques, que Mme Ryan pèse plus tard. Elle regarde ensuite comment ces chiffres se comparent au nombre de clients que le restaurant a servis.

Elle a découvert, par exemple, que Spinnakers utilise 110 grammes de gants et 0, 45 kg de pellicule plastique par jour. Au total, le restaurant a produit environ 2,5 kg de plastique quotidiennement depuis le début du projet, dit Mme Ryan.

Si nous faisons 1 ou 2 kg par jour à une demi-capacité, pensez-y. Pensez à tous les restaurants de Victoria, pensez à tous les restaurants au Canada, déplore Mme Ryan.

Elle s’est donc mise à apporter des ajustements progressivement.

Par exemple, plutôt que d'utiliser autant de pellicule plastique, elle peut acheter des contenants réutilisables. De plus, elle envisage d'acheter des bouteilles d'huile de canola contenant un plus grand volume afin de réduire le nombre de contenants en plastique provenant de sa cuisine.

Une fois que nous avons ces données, nous pouvons juste prendre du recul et dire, OK, nous pouvons réduire cela de moitié avec très, très peu d'effort, parce qu'avant, nous n'y pensions pas vraiment, soutient Mme Ryan.

Avec les informations d’All Points West et Courtney Dickson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !