•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'église Saint-André de Cap-aux-Meules officiellement désacralisée

Une croix se dresse au sommet de l'église en pierres grises, dont le centre prend la forme d'une flèche qui pointe vers le ciel.

L'église Saint-André de Cap-aux-Meules n'est plus un lieu sacré (archives).

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Près de 120 fidèles ont assisté samedi matin à la dernière célébration religieuse organisée dans l'église Saint-André de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.

Il s'agit de la première église madelienne à être désacralisée. L'événement a été officialisé lors d'une messe présidée par l'évêque de diocèse de Gaspé.

Mgr Gaétan Proulx a posé plusieurs actions spécifiques lors de cette ultime célébration. Après l'eucharistie, l’évêque a regroupé les hosties restantes après la communion pour les acheminer vers une autre église, il a éteint le cierge pascal et il a fermé les portes de l’église à clé.

On a aussi transporté la pierre d’autel qui contient des reliques pour qu’elle soit enterrée dans le cimetière de la paroisse, ajoute Mgr Proulx.

MGR Gaétan Proulx, évêque du diocèse de Gaspé

Mgr Gaétan Proulx, évêque du diocèse de Gaspé, a présidé la dernière célébration eucharistique de l'église Saint-André (archives).

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

La présidente de l'assemblée de fabrique de la paroisse Saint-André précise que cette ultime célébration a été forte en émotions.

Personnellement, j'étais bien émotive et je pense que les paroissiens en général aussi, explique Mary Delaney. C'est un peu comme assister aux funérailles de quelqu'un.

C’est sûr que c’est un deuil pour la communauté, ajoute Mgr Proulx. Les paroissiens ont été baptisés là, mariés là, et certains de leurs proches ont été enterrés là.

Ce n’est pas quelque chose d’intéressant, de fermer une église. Ce n’est pas quelque chose qui est facile à vivre, humainement parlant.

Une citation de :Mgr Gaétan Proulx, évêque du diocèse de Gaspé

Les biens liturgiques contenus dans l’église Saint-André seront offerts aux paroisses environnantes.

Si certains objets ne trouvent pas preneur, l’idée d’aménager un endroit de mémoire, où les artéfacts seraient exposés, a été soulevée par Mgr Gaétan Proulx.

Un bâtiment bientôt au service de la communauté d’affaires

L’église construite en 1967, cédée pour la somme symbolique d’un dollar, deviendra le quartier général de La Vague, la Corporation d'innovation et de développement des Îles. Des espaces destinés aux entrepreneurs et aux gens d'affaires y seront aménagés.

Malgré que ça nous fait de la peine, c'est un certain soulagement de voir que notre église a finalement trouvé preneur, admet Mary Delaney. Elle aura une seconde vie et elle va pouvoir continuer à servir la communauté.

L'église Saint-André avec un clocher triangulaire moderne.

La Corporation d'innovation et de développement des Îles a reçu une subvention du 620 000 dollars du ministère la Culture et des Communications pour réaménager l'intérieur de l'église Saint-André (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La Fabrique Saint-André n'avait plus les ressources nécessaires pour maintenir l'église Saint-André en bon état. Les paroissiens s’étaient montrés en faveur de la vente de l’église lors d’un vote serré tenu en avril 2019.

Je pense que la dernière célébration qu’on vient de vivre apporte un baume et termine un processus entamé en 2016.

Une citation de :Mary Delaney, présidente l'assemblée de fabrique de la paroisse Saint-André

La Société d’assurance automobile du Québec et l’organisme de dépannage alimentaire Entraide communautaire des Îles, tous deux locataires de l’église depuis plusieurs années, pourront poursuivre leurs activités dans le bâtiment.

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine s'est portée acquéreuse du terrain entourant l'église pour la somme de 200 000 dollars afin de conserver les espaces de stationnement situés près de l'hôtel de ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !