•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestations d'un bout à l'autre du Canada en soutien à la Palestine

Manifestation au centre-ville de Montréal.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé au centre-ville de Montréal, en appui au peuple palestinien visé par des bombardements israéliens.

Photo : Radio-Canada / Louis de Belleval

Radio-Canada

Des milliers de Canadiens ont manifesté samedi leur soutien aux Palestiniens et ont dénoncé la violente répression exercée par Israël.

À Montréal, des manifestants se sont massivement rassemblés en début d'après-midi au Square Dorchester, dans le centre-ville. À coups de klaxons et de pétards, brandissant des pancartes et scandant des slogans propalestiniens, ils ont exhorté le gouvernement canadien à venir en aide au peuple de Palestine, engagé dans un violent conflit qui ne cesse de s'intensifier avec Israël.

C'est révoltant qu'on ferme les yeux! Ce n'est plus le Hamas [qui est pris pour cible], mais la population.

Une citation de :Une manifestante en entrevue à Radio-Canada

La foule a entre autres lancé des appels au boycott de produits venant d'Israël et a appelé à la fin de l'occupation de territoires palestiniens dans la bande de Gaza.

Les manifestants ont également dénoncé le déséquilibre des forces entre Israël et la Palestine. Ils ont ensuite tenté d'emprunter la rue Sainte-Catherine à contresens, mais ont été freinés à la hauteur de la rue Bishop par des agents du Service de police de la Ville de Montréal.

Des manifestants à Montréal.

Plusieurs petits rassemblements ont également eu lieu samedi en matinée à Montréal. Une centaine de manifestants se sont notamment rassemblés au parc La Fontaine et ont été invités à converger devant le consulat général israélien, à Westmount, samedi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Louis de Belleval

D'autres manifestations en soutien à la Palestine se sont organisées à Ottawa, à Winnipeg, à Toronto, à Halifax et à Vancouver.

Le mot-clic #SaveSheikhJarrah circulait aussi sur les réseaux sociaux, en référence à ce quartier à majorité arabe de Jérusalem où des évictions et des contrôles policiers ont attisé les tensions plus tôt ce mois-ci.

Intervention du ministre Garneau

Le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau.

Marc Garneau a réitéré « l'importance fondamentale » pour le Canada de protéger les journalistes, samedi.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

En fin de journée samedi, le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau, a insisté sur l'importance fondamentale de protéger les journalistes après l'attaque israélienne contre un bâtiment abritant des médias internationaux à Gaza et a appelé à des mesures immédiates pour mettre fin à la violence.

Indiquant dans un tweet que le Canada suit avec une grande inquiétude la situation en Israël, en Cisjordanie et à Gaza, le ministre a appelé toutes les parties à prendre des mesures immédiates pour mettre fin à la violence, désamorcer les tensions et protéger les civils, réfugiés, journalistes et médias.

Il a réitéré l'importance fondamentale pour le Canada de protéger les journalistes, soulignant que ceux-ci doivent être libres de faire leur travail et que leurs sûreté et sécurité doivent toujours être assurées.

Pas d'apaisement en vue

L'escalade des tensions suscite une vive inquiétude d'un bout à l'autre du globe. Depuis lundi, près de 150 personnes sont mortes, dont des enfants. L'essentiel des victimes a été recensé du côté des Palestiniens.

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a prévenu qu'il entendait répondre par les armes aux attaques répétées du mouvement islamiste Hamas, qui a lancé plus de 2300 roquettes, notamment en zone peuplée, depuis l'éclatement des violences, lundi.

L'opération militaire que mènent les forces israéliennes est la plus importante depuis la guerre de 2014 contre le Hamas. Embourbés dans un conflit depuis plus de 70 ans, les deux camps ont intensifié leurs attaques depuis le soulèvement palestinien récemment survenu sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est.

Les Palestiniens s'y étaient réunis pour dénoncer l'éviction de familles du quartier de Cheikh Jarrah, qui abrite une population majoritairement arabe, au profit de colons israéliens.

Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU doit avoir lieu dimanche.

Avec des informations de Marie-Isabelle Rochon, de Louis de Belleval et de l'AFP

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.