•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une base de données sur les médicaments développée en Alberta fait fureur sur le web

Craig Knox et Michael Wilson posent devant un tableau blanc.

Les fondateurs de DrugBank, Craig Knox et Michael Wilson, ont commencé leur base de données en réponse à un problème posé durant leurs études à l'Université de l'Alberta.

Photo : DrugBank

Radio-Canada

Une base de données développée à l’origine par des étudiants de l’Université de l’Alberta fait aujourd’hui le bonheur des internautes en mal d’informations sur les médicaments d’ordonnance.

Je n’aurais jamais pensé que ça finirait par prendre autant de place dans ma vie quand j’y travaillais pendant mes études, s’exclame le cofondateur de DrugBank, Craig Knox.

Il a commencé à travailler sur la base de données à l’été de 2006 avec son collègue Michael Wilson, qui est aujourd’hui son partenaire dans l’aventure DrugBank.

On travaillait frénétiquement à amasser toute sorte d’informations à propos des médicaments et à les rassembler au même endroit, se souvient-il.

Originalement, le projet se voulait une ressource universitaire rassemblant en un seul lieu des informations aussi variées que la structure chimique des médicaments et leurs effets sur les protéines.

Avant la création de la base de données, ces informations étaient éparpillées dans divers ouvrages et ressources.

Répondre à un besoin

Peu après le lancement, l’achalandage a fait planter les serveurs qui hébergeaient le site. C’est à ce moment-là qu’on a réalisé qu’on venait de combler un vide, note Craig Knox.

Le défi, c’est d’être certain d’avoir la bonne information au bon moment.

À mesure que la base de données s’est enrichie, ses deux créateurs sont devenus de plus en plus conscients du potentiel de leur œuvre et ont décidé de la porter plus loin.

M. Knox et Michael Wilson ont donc créé une entreprise afin de commercialiser ce qu’ils avaient développé durant leurs études.

Une version gratuite de DrugBank est disponible en ligne et ceux qui ont besoin de plus d’informations peuvent acheter une licence.

Les défis de la pandémie

Alors que la crise sanitaire mondiale causée par la pandémie de COVID-19 a fait gonfler les ventes de l’entreprise, elle a également posé ses défis, notamment à cause du travail à la maison.

La pandémie ne faisait pas partie de nos plans, explique l’entrepreneur, mais à cause de sa nature, DrugBank a eu une incidence non négligeable sur la recherche sur la COVID-19.

Selon lui, plus de 1200 recherches liées à la COVID-19 ont été publiées en s’appuyant sur des informations tirées de la base de données qu’il a développée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !