•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Pierre Ferland se confie sur son métier, « le plus beau du monde »

Gros plan de Jean-Pierre Ferland.

Le chanteur Jean-Pierre Ferland

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Jean-Pierre Ferland a souvent dit que la musique lui avait sauvé la vie. Plongé dans la tristesse pendant de longs mois en raison de la pandémie, il a enregistré un nouvel album sorti il y a quelques semaines. Le chef d’antenne Patrice Roy a rendu visite à ce monument de la chanson québécoise dans son domaine de Lanaudière, qui le « fait vieillir avec plaisir ».

Dans Je n’veux pas dormir ce soir, Jean-Pierre Ferland reprend 10 de ses succès avec plusieurs artistes, dont Gilles Vigneault, Mélissa Bédard et le duo 2Frères.

Un album qui a vu le jour alors que l’artiste a difficilement vécu cette année pandémique. J’ai été triste pendant les 10 premiers mois, a-t-il raconté en entrevue avec Patrice Roy. Les deux derniers mois, j’ai dit : "Ça ne sert à rien d’être triste, ça peut durer des années." Alors j’ai arrêté d’être triste.

Et puis je me suis dit : "Je ne suis pas tout seul à être triste. Il y a d’autres musiciens et chanteurs qui ont les mêmes problèmes que moi", a ajouté celui qui aurait passé 11 mois à ne rien foutre et à crever de faim.

Les deux hommes sont face à face.

Jean-Pierre Ferland en compagnie de Patrice Roy à sa résidence de Saint-Norbert.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Un refuge au milieu de la nature

Si l’auteur-compositeur-interprète a connu le succès avec ses chansons, il avoue avoir toujours été un grand dépensier, gagnant surtout sa vie à coups d’argent.

Si vous saviez comme j’ai pioché pour en arriver là, dit-il.

Jean-Pierre Ferland a tout de même pu s’offrir, il y a plus de 40 ans, un domaine à Saint-Norbert, dans Lanaudière.

Je rêvais [...] d’avoir un endroit vaste, avec beaucoup d’arbres. Je pense que j’ai été plus que chanceux.

Celui qui s’ennuyait tout le temps a trouvé un paradis sur ces terres. Ici, je ne m’ennuie jamais. Il y a toujours quelque chose à faire et à découvrir, raconte-t-il, s’émerveillant de voir des pissenlits ayant poussé en une nuit.

Le chanteur porte un foulard autour du cou et regarde au loin.

À bientôt 87 ans, Jean-Pierre Ferland vient de sortir un nouvel album.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

J’aime ce métier comme un fou

À 86 printemps, Jean-Pierre Ferland a hâte de fêter ses 87 ans, le 24 juin prochain, et compte bien continuer sa carrière pour voir comment ça chante un vieillard.

Tant que j’aurai un public qui m’aimera, je chanterai pour [lui]. Tous les chanteurs que j’ai rencontrés dans ma vie n’ont jamais quitté leur métier, c’est la mort qui les a amenés [à arrêter].

Une citation de :Jean-Pierre Ferland

Pourtant, l’artiste a bien tenté de décrocher, multipliant les adieux sur scène. Ça n’a pas duré longtemps. J'avais honte, mais je suis revenu et le plus vite possible.

C’est le plus beau métier du monde, parce que [c’est] le plus surprenant pour celui qui le fait, souligne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !