•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès Asselin : les témoins racontent la découverte du corps de François Lefebvre

Une voiture de police devant l'Hôtellerie Jardins de ville de Sherbrooke

La cause de François Asselin est l'une des histoires d'homicide qui a retenu l'attention dans l'actualité judiciaire de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Julie Grenon

Au procès de François Asselin, des employés de l’entreprise de livraison Ovation logistique à Sherbrooke, où le corps de la victime François Lefebvre a été trouvé, sont venus raconter les minutes précédant la découverte d’une boîte suspecte.

Un manutentionnaire a vu François Asselin décharger une boîte de son camion de livraison. Le témoin lui a fait remarquer que son chauffeur, François Lefebvre, était absent. Asselin lui a répondu ne pas savoir où il se trouvait. Son discours était décousu. Dans les instants qui ont suivi, des collègues ont trouvé la boîte ouverte sur laquelle se trouvait du sang séché.

Boîtes en carton dans un entrepôt

Entrepôt de boîtes où a été retrouvé le corps de François Lefebvre.

Photo : Radio-Canada / Photo fournie par la cour supérieure du Québec

Le premier patrouilleur du service de police municipal de Sherbrooke appelé sur les lieux Donald Guillemette a ensuite relaté sa rencontre avec François Asselin. Il le questionne sur l’absence de son collègue. Asselin lui répond qu’il ne sait pas où il se trouve, qu’il doit dormir.

Un comportement « hors norme »

Le comportement du suspect rend le policier inconfortable. Il présente des tics nerveux. Son regard est fixe. Il marmonne des paroles incohérentes. Le policier dit alors craindre pour sa sécurité puisqu’il se trouve seul avec lui. Il appelle donc du renfort. Il demande également à ce que des patrouilleurs se rendent à l’hôtel où logeaient la victime et l’accusé.

Un deuxième policier est venu témoigner avoir observé, le comportement hors norme de Asselin, compatible selon lui avec une personne intoxiquée ou présentant un trouble de santé mentale.

Les policiers s'attardent par la suite sur la boîte. Ils constatent qu’une forme ressemblant à une momie, emballée se trouve dans la boîte. François Asselin est alors arrêté pour outrage à un cadavre.

François Asselin subit son procès pour les meurtres de François Lefebvre et Gilles Giasson pour lesquels il a avoué être coupable. Le jury devra décider s’il est criminellement responsable des gestes qu’il a posés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !