•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 35 ans, une tempête de neige historique s'abattait sur l’Alberta... en mai

Des voitures coincées sur l'autoroute pendant la tempête du 14 mai 1986.

La tempête rendue les routes impraticables, isolant la plupart des grands centres du sud de la province.

Photo : Radio-Canada / Archives

Radio-Canada

Un mois à peine avant le début de l’été il y a 35 ans, une tempête de neige historique engloutissait Calgary et une grande partie du reste du sud de la province .

Cette tempête du 14 mai 1986 a renversé des lignes électriques, fermé les écoles et semé le désordre sur les routes du sud de la province. Elle avait d'ailleurs commencé le soir du jour précédent et elle ne s'est pas calmée avant le lendemain matin, selon les données historiques d'Environnement Canada.

La tempête a été qualifiée à l'époque de pire tempête printanière à avoir frappé l'Alberta, par le journaliste de CBC qui a couvert l'événement, David Kyle.

Deux records météorologiques ont d'ailleurs été établis ce jour-là à l'aéroport international de Calgary, soit pour la plus importante chute de neige (14,4 cm) et pour la plus importante quantité de neige au sol (6 cm), pour un 14 mai, comme le rapporte le site de météo du gouvernement du Canada.

Dans son reportage, le journaliste de Radio-Canada affecté à la couverture de l'événement, Louis Lemieux, racontait la surprise provoquée par le phénomène : On est plus ou moins habitué à des surprises du genre dans les prairies, mais là, ça dépasse tout le monde, y compris les météorologistes qui n'avaient pas vraiment vu venir le pire.

Les [rafales] à 70 kilomètres à l'heure ont réduit la visibilité à zéro sur les autoroutes et la police a refoulé les automobilistes, racontait David Kyle en ondes.

Les voitures abandonnées ont rendu la conduite difficile à Calgary, bien que certains automobilistes auraient patiemment attendu d'être secourus, ajoutait-il.

À l'époque, des équipes d'entretien routier ont été déployées à partir d'autres régions de la province pour déneiger les routes une fois la tempête terminée.

La visibilité quasi nulle sur le tarmac enneigé de l'aéroport.

Tous les avions de l’aéroport de Calgary ont été cloués au sol pendant la tempête.

Photo : Radio-Canada / Archives

La tempête a également cloué au sol les avions à l'aéroport de Calgary pour la journée et leurs passagers coincés dans le terminal.

David Kyle résumait la situation ainsi : Calgary et le sud de l’Alberta resteront pratiquement paralysés jusqu’au relâchement [de la tempête].

Un jour plus tard, le nettoyage battait son plein, mais la neige était toujours au sol rappelant le chaos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !