•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

New York, une ville « résiliente qui sait rebondir »

La plupart des restrictions sanitaires sont maintenant levées dans la métropole, qui a été l’épicentre de la première vague de la pandémie aux États-Unis et où la COVID-19 a fait plus de 27 000 morts.

Des New-Yorkais réunis dans un espace vert.

Les New-Yorkais sont nombreux à se réunir à Central Park.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Depuis le début du mois d’avril, les clients du club Stand Up NY ont déjà un aperçu de la vie qui attend les New-Yorkais à partir de cette semaine.

Le club de l’Upper West Side propose quelques soirs par semaine des spectacles d’humour devant public.

Après une fermeture d’un an, qui l’a poussé à organiser des événements fous dans les parcs et le métro, le copropriétaire Dani Zoldan est heureux d’accueillir de nouveau le public dans ses locaux.

Pour l’instant, sa salle accueille le tiers des 120 spectateurs qu’elle peut habituellement contenir, une capacité qui doublera cette semaine. Les membres du public doivent subir une prise de température et porter le masque pendant la représentation, sauf lorsqu’ils boivent.

Un humoriste sur scène à New York.

Les spectacles ont repris en avril dans cette salle de l'Upper West Side.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

C’est encore très confus, explique Dani Zoldan à propos de la relance des activités dans l’État de New York. J’ai entendu dire qu’on pouvait ouvrir à 100 %, mais qu’il fallait conserver une certaine distance, ajoute-t-il.

Les autorités de New York, du New Jersey et du Connecticut ont annoncé qu’à partir de mercredi 19 mai, la grande majorité des restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19 seront levées sur leur territoire.

Exception importante : les stades et les amphithéâtres ne pourront accueillir que 30 % ou 33 % de leur public habituel, en exigeant une preuve de vaccination ou de test de dépistage négatif.

« Le vent est en train de tourner », a déclaré le gouverneur de New York pour justifier sa décision. Andrew Cuomo souligne notamment l'étendue de la vaccination dans son État, bien que la campagne d'immunisation ait connu un ralentissement ces dernières semaines.

Taux de vaccination de la population adulte dans l’État de New York

Au moins une dose : 61 % (18 ans et plus)

Vaccination complète : 52,2 % (18 ans et plus)

Cette réouverture est bien accueillie par le batteur jazz Nasheet Waits, qui croit qu'artistes et membres du public ont soif de se retrouver. Comme de nombreux collègues musiciens, il a surtout joué dans les parcs au cours de la dernière année.

Ça a été très difficile. La majorité d’entre nous gagne sa vie en présentant des spectacles et en voyageant.

Une citation de :Nasheet Waits
Un concert présenté à Central Park au cours de la dernière année.

De nombreux concerts ont été présentés à Central Park au cours de la dernière année.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Malgré cet enthousiasme, les acteurs des secteurs culturel et touristique new-yorkais s'attendent toutefois à une reprise graduelle des activités sur le territoire de la métropole.

À quand une reprise complète des activités?

À Manhattan, le contraste avec le printemps 2020 est frappant. Les bouchons de circulation ont repris sur certaines artères et, les jours ensoleillés, Central Park déborde de piétons et de cyclistes.

Valérie, une New-Yorkaise que nous avions rencontrée au pire de la première vague, y voit la preuve d’une ville résiliente, qui sait rebondir.

Des marcheurs dans Central Park.

Central Park, à New York.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

L’année dernière, c’était très très stressant d’être dehors. On y allait pour faire des courses et on rentrait vite chez soi. Et là, tout le monde est dehors.

Une citation de :Valérie, une New-Yorkaise

Malgré la vie qui reprend, on constate de grands absents dans les rues de la métropole : les visiteurs internationaux. Selon la City University of New York, la ville a accueilli plus de 13 millions de touristes venant d’ailleurs dans le monde en 2018 seulement.

Leur absence se fait ressentir près de certains sites touristiques, comme Times Square.

Je travaille pour les touristes internationaux, pas les autres, lance Ana, dont le petit kiosque de souvenirs est installé à l’ombre des écrans lumineux. En quinze ans de présence, elle assure n’avoir jamais vécu de situation semblable à celle de la dernière année.

Des visiteurs déambulent sur Times Square.

Les visiteurs sont de retour sur Times Square, mais les visiteurs internationaux se font rares.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Un autre élément majeur fait en sorte que la levée de nombreuses restrictions aujourd’hui ne marquera pas un retour à la normale dans ce quartier central de New York.

Bien qu’ils seraient autorisés à rouvrir leurs portes, les théâtres de Broadway ont décidé d’attendre quelques mois avant d’accueillir de nouveau le public, question de remettre leurs productions sur les rails.

Les responsables de plusieurs spectacles, dont Hamilton, ont ainsi annoncé qu'ils ne reprendront les représentations qu'à partir de la mi-septembre.

À la salle de Stand Up NY, le copropriétaire Dani Zoldan ne s'attend pas à un retour complet de ses activités avant au moins le mois de novembre.

Portrait de Dani Zoldan.

Dani Zoldan est propriétaire de Stand Up NY.

Photo : Radio-Canada / Raphael Bouvier-Auclair

D’ici là, l'entrepreneur promet de poursuivre l'offre de spectacles d’humour dans ses salles avec public réduit et aussi dans les parcs, une formule qu’a grandement appréciée le public au cours de la dernière année.

Je continuerai d’avoir le même état d'esprit que j’ai adopté pendant la pandémie, celui de tenter de faire les choses différemment, assure-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !