•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Mauricie rejoint le Centre-du-Québec

Une dame qui entre dans l'aréna avec la pancarte qui énonce les règles.

À Trois-Rivières, le dépistage pour la COVID-19 se fait maintenant à l'aréna Jérôme-Cotnoir.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec rapporte 39 nouvelles infections à la COVID-19, dont 20 cas en Mauricie et 19 au Centre-du-Québec. La tendance soulignée en début de semaine par la directrice régionale de la santé publique semble se confirmer.

Tableau comparant le nombre de nouveaux cas entre la Mauricie et le Centre-du-Québec.

Nombre de nouveaux cas dans la région du 11 au 14 mai 2021.

Photo : Radio-Canada

En entrevue à l’émission Toujours le matin, le maire de Shawinigan a cependant trouvé alarmiste le ton choisi par Dre Marie-Josée Godi. On est loin de la situation qui prévaut dans d’autres régions du Québec. On est près de 50% de vaccination, les gens collaborent, les gens y vont, alors essayons de les encourager, insiste Michel Angers.

48 % de la population a reçu une première dose

La semaine se termine avec l’ouverture de la vaccination à toute la population de plus de 18 ans. La région atteint maintenant 48 % de personnes ayant reçu au moins une dose. En combinant avec le nombre de rendez-vous réservés à ce jour, la Mauricie-Centre-du-Québec atteindrait 60 % de la population vaccinée d’ici le 6 juin.

Couverture vaccinale (en date du 13 mai 2021)

  • 70 ans et plus : 92 %
  • 60-69 ans : 85,6 %
  • 50-59 ans : 64,2 %
  • 40-49 ans : 41,2 %
  • 30-39 ans : 25,9 %
  • 18-29 ans : 16,7 %
  • 12-17 ans : 0,9 %

Une jeune vaccinée de 22 ans rencontrée à la bâtisse industrielle de Trois-Rivières affirme être contente d’avoir reçu une première dose. C’est un petit pas vers l’avant, a dit celle qui travaille dans un établissement de santé. Une autre travailleur de la santé de 31 ans a attendu un mois avant de pouvoir recevoir son premier vaccin. C’est encourageant au niveau du pourcentage qui augmente et avec l’affluence de personnes qu’on voit ici, c’est de bonne augure, a-t-il ajouté.

Les écoles de la province attendent le plan de Québec pour procéder à la vaccination des adolescents d’ici la fin de l’année scolaire. Une réponse est attendue au cours des prochains jours.

Avec les informations de Claudia Cantin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !