•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : faible taux de contamination des personnes vaccinées

Une personne reçoit une dose de vaccin contre la COVID-19.

Une personne reçoit une dose de vaccin contre la COVID-19.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les infections à la COVID-19 sont très rares chez les personnes qui ont été immunisées. À l’échelle de la Colombie-Britannique, comme à celle du pays, les personnes vaccinées représentent moins de 2 % des nouveaux cas de COVID-19.

Sur les deux millions de Britanno-Colombiens qui ont reçu une dose de vaccin contre la COVID-19, 1340 personnes ont contracté la maladie plus de trois semaines après avoir été vaccinées.

La contamination est encore plus faible après la deuxième dose. Seules 120 personnes doublement vaccinées ont par la suite contracté la maladie.

Il y a quelque cas et on sait que les vaccins, même après deux doses, ne sont pas 100 % efficaces, mais ils réduisent considérablement le taux d’infection et le risque d'être hospitalisée ou de finir aux soins intensifs, explique la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry.

Ces vaccins font une différence, ajoute la Dre Henry tout en rappelant qu’il faut continuer les efforts de vaccination.

Nous voyons de grands progrès vers l’immunisation de la population à travers la province.

Une citation de :Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef

Moyenne canadienne

À l’échelle du pays, 1,8 % des cas de COVID-19 sont des personnes vaccinées qui ont contracté la maladie au moins 14 jours après avoir reçu une dose. Les Canadiens qui ont reçu deux doses ne représentent plus que 0,2 % des nouveaux cas.

Vendredi, l’Agence de la santé publique du Canada a laissé entrevoir que les restrictions pourraient commencer à être levées si 75 % des personnes admissibles au vaccin ont reçu une dose et 20 % ont reçu une deuxième dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !