•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre à Nigadoo : Jessy Lagacé écope de la prison à vie

La police devant une grande maison.

Un homme a été retrouvé sans vie le 8 février 2020 à Nigadoo.

Photo : Courtoisie de Lisa Chamberlain

François Vigneault

Jessy Lagacé, de Nigadoo, dans le nord-est de la province, devra rester derrière les barreaux pendant plusieurs années pour un meurtre au second degré.

Il écope d'une peine d'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 11 ans, en tenant compte du temps déjà purgé.

Le juge de la Cour du Banc de la Reine à Bathurst, Ivan Robichaud, a accepté la proposition conjointe de la Couronne et de la défense. Dans le box des accusés, Jessy Lagacé était très attentif à tout ce qui s'est dit en cour.

L'homme de 33 ans avait plaidé coupable récemment à une accusation de meurtre au deuxième degré en lien avec la mort de Gilles LeBlanc, un homme de 72 ans.

Le 8 février 2020, Gilles LeBlanc avait été retrouvé sans vie dans son appartement de la rue du Moulin à Nigadoo.

Ordonnance de la cour

Une ordonnance de non-publication sur le récit des faits a été émise par le juge pour ne pas nuire au bon déroulement du procès éventuel de Natacha Roy, la conjointe de Jessy Lagacé, aussi accusée de meurtre au deuxième degré dans cette affaire.

Invité à prendre la parole avant le prononcé de la peine, Jessy Lagacé a dit au juge qu'il s'excusait, que ces événements avaient été traumatisants et que son geste avait détruit des familles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !