•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sheila North se portera candidate à la chefferie de l’Assemblée des chefs du Manitoba

Portrait de Sheila North.

Sheila North était auparavant grande chef du regroupement autochtone Manitoba Keewatinowi Okimakanak.

Photo : Sheila North

Radio-Canada

Sheila North, l’ancienne grande chef du regroupement autochtone Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO), annonce qu’elle se présentera à la chefferie de l’Assemblée des chefs du Manitoba (AMC) lors des prochaines élections.

C’est le bon moment pour les femmes de reprendre des rôles de leadership, duquel elles faisaient partie il y a de cela plusieurs générations, a-t-elle indiqué jeudi.

Elle a affirmé que, à sa connaissance, l’AMC n’a jamais été dirigée par une femme.

En 2015, Sheila North a été la première femme élue à la tête du regroupement MKO, qui défend les intérêts des Premières Nations du nord du Manitoba.

Sheila North, qui habite à Winnipeg, est originaire de la Nation crie Bunibonibee, une communauté aussi connue sous le nom d’Oxford House, et qui est située à environ 575 kilomètres au nord de Winnipeg.

À la fin de son mandat au MKO, elle a choisi de ne pas en solliciter un deuxième et s’est plutôt présentée aux élections afin de devenir la chef nationale de l'Assemblée des Premières Nations. Elle est arrivée deuxième sur les cinq candidats, battue par l’ancien journaliste Perry Bellegarde.

L’Assemblée des chefs du Manitoba, qui représente presque toutes les Premières Nations de la province, a décidé l’été dernier de reporter son élection en raison de la pandémie de COVID-19, ce qui a prolongé le mandat du grand chef actuel, Arlen Dumas.

Dans une déclaration écrite envoyée par courriel jeudi, la directrice générale de l’AMC, Debbie Reid, a affirmé que l’organisation est en train de revoir le processus d’élection en collaboration avec les autorités sanitaires et la direction des nations membres afin d’assurer la sécurité et le bien-être des personnes impliquées.

La date de l’élection n’a pas encore été déterminée. Un porte-parole de l’organisation n’a pas pu dire si Arlen Dumas se présentera de nouveau à l’élection.

Santé, éducation, économie

Sheila North dit que, en tant que grande chef de l'AMC, elle souhaiterait d’abord s’attaquer aux problèmes d’accès aux soins pour personnes âgées, aux ressources d’aide en santé mentale et aux autres soins de santé pour toutes les Premières Nations de la province. Ces problèmes ont été exacerbés par la pandémie, souligne-t-elle.

La candidate déclare aussi qu’elle aimerait donner aux étudiants et aux entrepreneurs des Premières Nations un meilleur accès à l’éducation et à des occasions d’affaires, particulièrement dans le Nord manitobain.

Nous avons un grand pouvoir économique dans les Premières Nations, que nous devons être capables d’amener plus loin, [...] et pas seulement à l’intérieur des Premières Nations, mais aussi à travers la province, relève-t-elle.

Sheila North dit qu’elle prépare une plateforme électorale qui reflétera les préoccupations que lui ont mentionnées les chefs du Manitoba, ce qui inclut le souhait de voir une plus grande unité entre l’AMC et les Premières Nations qu’elle représente.

La candidate espère aussi renforcer les relations que l’organisation entretient avec les gouvernements fédéral et provincial, et elle compte s’assurer que les Premières Nations participeront à la prise de décision à propos d’enjeux qui les concernent.

L’une des choses que je veux vraiment faire est de créer des relations et des ponts entre les personnes, entre les groupes, et d’instaurer un meilleur niveau de compréhension, indique Sheila North, qui croit que cela bénéficiera à tous, et pas seulement à des personnes autochtones.

Avec les informations de Caitlyn Gowriluk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !