•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Keystone XL : la Saskatchewan conteste la décision du président Biden

Les tuyaux d'un oléoduc, empilés les uns sur les autres.

En tout, 21 États américains jugent que la décision du président Biden est anticonstitutionnelle (archives).

Photo : Getty Images / Andrew Burton

Radio-Canada

La Saskatchewan va apporter son soutien aux 21 États américains qui contestent juridiquement la décision d’annuler le projet de pipeline Keystone XL.

Pour ce faire, la province a engagé une firme américaine afin d’intervenir dans les processus juridiques intentés par le Texas, le Montana et 19 autres États. La firme devrait soumettre l’argumentaire de la Saskatchewan au début du mois de juin.

Nous ne souhaitons pas faire d'ingérence dans la politique américaine, mais nous devons protéger l’économie de la Saskatchewan, affirme le ministre de la Justice et procureur général, Gordon Wyant, par voie de communiqué.

Le 20 janvier 2021, le président américain a révoqué le permis du pipeline Keystone XL. Le projet entrepris en 2008 était censé fournir 830 000 barils de pétrole albertain par an aux raffineries texanes, en passant par la Saskatchewan.

Le 17 mars, 21 États américains ont intenté une poursuite contre l’administration Biden.

Selon les plaignants, la décision du président américain est anticonstitutionnelle. La réglementation en matière de commerce entre États et nations relève de la juridiction du Congrès et non du président, avancent-ils.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !