•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtres dans le Grand Vancouver : les policiers « font tout ce qu'ils peuvent »

Chargement de l’image

Un homme de 23 ans est mort et deux autres personnes, dont une femme, ont été blessées lors d'une fusillade survenue devant de nombreux témoins jeudi à Burnaby.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

Les policiers font « tout ce qu'ils peuvent » pour freiner l’augmentation du nombre de meurtres par balles dans le Grand Vancouver, assure le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique, Mike Farnworth.

Il n’y a pas de manque de ressources. La province met à leur disposition tous les outils nécessaires pour répondre à la situation, a lancé le ministre après que de nouveaux coups de feu en public eurent fait un 7e mort en quelques semaines.

Ces meurtres ont souvent lieu dans des lieux achalandés et, parfois, en plein jour, faisant parfois des victimes collatérales.

Chargement de l’image

Des agents de la GRC discutent sur la scène d'une fusillade qui a fait un mort de deux blessés, à Burnaby, en Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

Une situation complexe

Le public sait qu'il s’agit d’enquêtes complexes, soutient le ministre. Souvent, la victime est le principal suspect dans d’autres meurtres. C’est un défi.

Malgré tout, certaines enquêtes sont résolues rapidement, se félicite Mike Farnworth.

Il évoque l’arrestation d'Ahmed Riyaz Tahir, accusé du meurtre au premier degré de Blerton Dalipi, tué en sortant d'un commerce de Burnaby, samedi dernier.

Chargement de l’image

Les forces policières ont tous les ouitls dont elles ont besoins, soutient le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique, Mike Farnworth.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Des ressources concrètes

Mike Farnworth affirme que le gouvernement a mis à la disposition des policiers des ressources qui contribuent à la lutte contre le crime organisé.

Le programme de sécurité des témoins, instauré en 2019, a mené à 42 condamnations pour meurtres, dit-il. En février, la province a créé son propre laboratoire d'analyse d'armes à feu.

Malgré une présence policière accrue et les ressources mentionnées par le ministre, le conflit semble s'envenimer.

Il serait lié à une guerre de longue date entre les gangs Red Scorpions, Independent Soldiers et Wolf Pack contre le clan United Nations, a précédemment indiqué le chef de l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé, Manny Mann.

Chargement de l’image

Les suspects ont accès à des armes dangereuses, préviennent les autorités.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Accès à des armes dangereuses

Même si les événements récents ont toutes les allures d’une guerre ouverte, le sergent Frank Jang, de l'Équipe intégrée d'enquête sur les homicides de la GRC, refuse d'employer ce terme.

Ce n'est pas une guerre, ce sont de jeunes hommes téméraires qui ont accès à des armes dangereuses et qui utilisent nos rues publiques pour mener des meurtres de vengeance liés à l'argent et à la drogue.

« Ils mènent une guerre envers nous et ce qu’il y a de décent dans nos communautés », ajoute-t-il.

Comme le jeune homme tué à Burnaby jeudi, plusieurs des victimes sont dans la vingtaine.

Historique des 7 meurtres par balles survenus dans des lieux publics du Grand Vancouver depuis le 20 avril 2021 :

  • 20 avril : un homme de 20 ans est abattu dans un parc à Coquitlam.
  • 21 avril : un homme est assassiné devant un complexe sportif à Langley.
  • 24 avril : un homme de 51 ans est tué devant un restaurant du quartier portuaire Coal Harbour, à Vancouver.
  • 1er mai : un agent correctionnel est tué dans le stationnement à l'extérieur d'un centre commercial à Delta.
  • 8 mai : un homme de 28 ans connu des forces de l’ordre est abattu à l’aéroport international de Vancouver.
  • 9 mai : un homme de 19 ans est abattu et un passant est blessé par balle devant un commerce à Burnaby.
  • 13 mai : un homme de 23 ans meurt et deux autres personnes sont blessées lors d'une fusillade devant un centre commercial à Burnaby.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !