•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

117 nouveaux cas de COVID-19 et un décès signalés en Nouvelle-Écosse

Robert Strang en conférence de presse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 14 mai 2021 à Halifax.

Photo : Len Wagg / Communications Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

Les autorités médicales et le gouvernement de la Nouvelle-Écosse s’inquiètent devant la récente hausse des hospitalisations associées à la COVID-19.

Il y a maintenant 95 personnes atteintes de la COVID-19 qui sont hospitalisées, a indiqué vendredi après-midi le premier ministre, Iain Rankin. C'est 2 hospitalisations de plus que la veille et 22 de plus que mercredi dernier.

Au moins 17 patients se trouvaient aux soins intensifs, a ajouté M. Rankin.

Un décès, 117 nouveaux cas et 151 rétablissements

Le gouvernement néo-écossais a signalé vendredi 117 nouveaux cas de COVID-19.

Il confirme aussi le rétablissement de 151 personnes qui avaient récemment contracté la maladie. En deux jours, plus de 300 individus ont été déclarés négatifs après avoir été malades.

On déplore aussi un décès, celui d’un octogénaire qui avait contracté la COVID-19. Il s’agit du 72e décès lié au coronavirus en Nouvelle-Écosse depuis le début de la pandémie, selon le ministère de la Santé.

Le nombre de cas actifs de COVID-19 connus des responsables de santé publique de la Nouvelle-Écosse est passé de 1572 à 1537, après le bilan de vendredi.

Des grappes de cas à l'extérieur d'Halifax

Les laboratoires de la province ont analysé jeudi 7779 tests de dépistage effectués sur des Néo-Écossais.

La grande majorité des nouvelles infections (97) a été, une fois encore, dépistée dans la région centrale de la province, qui comprend entre autres Halifax. Il y a transmission communautaire du coronavirus dans cette zone.

On signale neuf nouveaux cas dans l’est de la Nouvelle-Écosse, sept dans l’ouest de la province et quatre dans la partie nord.

Il n’y a pas de transmission communautaire du virus qui ait été confirmée dans ces régions, mais le médecin hygiéniste en chef a évoqué vendredi des grappes de cas de COVID-19 à Sydney au Cap-Breton, à Bridgewater et dans la vallée d’Annapolis, de Middleton à Kentville.

Le dépistage sera par conséquent intensifié dans ces collectivités, a dit le Dr Robert Strang. La régie de la santé a plus tard dans la journée annoncé de nouvelles cliniques pour se faire tester.

Ce n'est pas un problème exclusif à Halifax, a plaidé le médecin, demandant à tous les citoyens d’agir de manière responsable, peu importe où ils habitent.

Robert Strang en conférence de presse.

Le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 14 mai 2021 à Halifax.

Photo : Len Wagg / Communications Nouvelle-Écosse

La vaccination pour les 35 ans et plus

Les résidents de la Nouvelle-Écosse âgés de 35 ans ou plus peuvent désormais prendre rendez-vous pour recevoir le vaccin de Pfizer-BioNTech ou de Moderna contre la COVID-19. Ils peuvent s'inscrire sur le site web (en français (Nouvelle fenêtre)) de la province.

La Nouvelle-Écosse n'administre plus le vaccin d'AstraZeneca comme première dose, en raison des risques de thrombocytopénie immunitaire prothrombotique induite par le vaccin. Aucun cas semblable n'est cependant survenu dans la province.

Selon le ministère néo-écossais de la Santé, au moins 415 570 doses d’un vaccin contre la COVID-19 avaient été administrées dans la province en date du 13 mai.

Au moins 38 830 Néo-Écossais avaient reçu deux doses.

Dans les 24 heures précédant la publication du rapport provincial quotidien, 12 837 personnes ont été vaccinées. Il s’agissait d’une première dose pour presque toutes et d'une deuxième pour 409 personnes seulement.

L'état d'urgence prolongé une fois de plus

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a prolongé une fois de plus l’état d’urgence. La nouvelle ordonnance prend effet à midi le 16 mai et restera en vigueur jusqu’à midi le 30 mai, à moins que le gouvernement y mette fin ou la prolonge.

Le gouvernement a décrété l'état d’urgence le 22 mars 2020 et l’a prolongé toutes les deux semaines depuis.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.