•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Vaccination : le choix avec mes adolescents

Un flacon de vaccin contre la covid-19.

Se faire vacciner ou pas : voilà la question!

Photo : Radio-Canada / Laurent Rigaux

Prendre ou non un rendez-vous de vaccination contre la COVID-19 pour mes trois adolescents? C’était la question de ces derniers jours dans ma famille.

Depuis l’annonce du gouvernement albertain que les jeunes âgés de 12 ans et plus pouvaient être vaccinés, j’ai entendu une variété de réactions.

Pour moi, ce n’était pas qu’un débat de société, car j’avais aussi une décision concrète à prendre en ce qui concerne mes propres enfants.

J’ai moi-même pris une première dose du vaccin d’AstraZeneca, il y a quelques semaines. Je n’ai pas voulu en faire grand bruit autour de moi, le temps d’évaluer la réaction de mon organisme.

La situation s’est un peu compliquée, après la décision du gouvernement albertain de suspendre l’administration du vaccin d’AstraZeneca en première dose.

À défaut d’une réponse claire, la discussion devenait délicate dans mon entourage.

J’ai eu parfois le sentiment que, face à la pandémie actuelle, la science se heurte à répétition à ses propres limites, au risque d’affaiblir les arguments des autorités de la santé publique.

Mes enfants le remarquent aussi et j’ai parfois redouté qu’ils développent une méfiance à l’égard des vaccins et de la vaccination en général.

Comme parent, je sens la responsabilité de répondre à leurs questions honnêtement, sans prétendre tout savoir.

Aussi, ai-je tenu à clarifier avec eux nos connaissances sur le fonctionnement des vaccins et sur les types de vaccins utilisés pour la COVID-19.

Au terme de cet exercice, mes jeunes n’ont exprimé aucune hésitation pour que je prenne pour eux un rendez-vous de vaccination.

C’est un soulagement, mais je croise mes doigts pour que le choix se révèle être le bon à long terme.

Au cours des semaines et des mois à venir, je le crois, il nous sera possible de déterminer si les vaccins reçus auront vraiment été à la hauteur de la foi donnée à la science et aux autorités qui nous les ont recommandés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !