•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de piste cyclable dérange l'Épicerie Lemieux

La devanture de l'épicerie Lemieux de Sherbrooke.

Dominic Proteau assure que les citoyens et commerçants des environs sont, pour la plupart, d'avis que la piste cyclable devrait emprunter d'autres rues.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Vieille de plus de 60 ans, voilà que l'Épicerie Lemieux pourrait voir sa survie menacée par la possible venue d'une piste cyclable juste devant le commerce, sur la rue McManamy.

Ils veulent passer sur le tronçon de McManamy que j'occupe, des deux côtés de la rue. Or, moi, en tant que commerçant indépendant, je n'ai pas beaucoup d'espace, je n'ai pas de stationnement client. Le seul endroit où mes clients et mes livreurs peuvent se stationner, c'est dans la rue. Où vais-je les mettre s'il y a une piste cyclable, se questionne le propriétaire de l'Épicerie Lemieux, Dominic Proteau.

Celui-ci déplore également que la Ville ait accepté de le rencontrer seulement au mois de juin, une fois que les plans seront faits et le projet bien entamé. Si tout est décidé avant, pourquoi venir me voir ?

« Ils (les responsables du projet) m'ont répondu qu'ils essaieraient de nous trouver quelques places de stationnement. Toutefois, pour moi, deux ou trois places, ce n'est peut-être pas assez pour survivre. »

— Une citation de  Dominic Proteau, propriétaire de l'Épicerie Lemieux

Le propriétaire indique d'ailleurs que les camions de livraison qui viennent à son commerce sont souvent assez imposants. Qu'est-ce que je vais faire si le camion qui vient livrer prend tout le stationnement à lui seul et qu'il reste deux ou trois heures ? Je n'aurai pas de clients pendant tout ce temps ?

Des solutions suggérées

Devant cette situation, le principal intéressé s'est mis en mode solutions. Il propose à la ville d'établir la piste cyclable sur des rues moins passantes et donc moins dangereuses. La rue Cambrai ou la rue Short seraient d'excellents choix pour installer la piste cyclable. Les deux rues se rendent aussi au point voulu et n'empêchent aucun commerce de bien fonctionner.

« On n'est pas fermés du tout à ce qu'il y ait une piste cyclable. La plupart de nos clients sont même d'accord à ce que ça passe sur une autre rue. Leurs enfants seraient bien plus en sécurité. »

— Une citation de  Dominic Proteau, propriétaire de l'Épicerie Lemieux

Dominic Proteau a par ailleurs lancé une pétition dans l'espoir de donner du poids à sa cause. Jusqu'à maintenant, près de 400 personnes lui ont donné leur appui.

Ce n'est pas pour partir en guerre contre la Ville de Sherbrooke, mais pour donner une alternative qui sauverait notre commerce et nous permettrait continuer encore plusieurs années, peut-on lire dans la pétition.

La Ville prête à entendre les requêtes

La Ville de Sherbrooke assure qu'elle tiendra compte des demandes de M. Proteau au moment d'élaborer son plan. Si ses recommandations sont bénéfiques pour tous, il y a de bonnes chances qu'elles soient appliquées. Comme à l'habitude, on travaille à améliorer les projets pour tous.

« Des plans ont déjà été refaits par le passé. Ça se peut même qu’il y ait déjà une part des ajustements qu’il suggère dans les idées qui lui seront présentées. Tant que les travaux ne sont pas amorcés, nos plans sont sujets à être améliorés. »

— Une citation de  Ville de Sherbrooke

Le propriétaire de l'épicerie entend aller lui-même à la rencontre des personnes concernées pour déposer sa pétition une fois son objectif de signatures atteint.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !