•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un code QR comme preuve de vaccination contre la COVID-19

Une personne portant un masque tient son téléphone cellulaire, sur lequel s'affiche un code pixellisé.

Une fois scanné, le code QR permet aux autorités sanitaires de savoir le type de vaccin inoculé, le nombre de doses ainsi que les dates auxquelles elles ont été administrées.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

Les Québécois qui reçoivent une dose de vaccin contre la COVID-19 peuvent désormais en conserver la preuve sur leur téléphone intelligent sous forme de code QR.

Depuis le 13 mai, ce code peut être téléchargé peu de temps après la vaccination. Le lien pour y accéder est envoyé par courriel ou par texto par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Une fois scanné, le code QR indique le type de vaccin reçu par le détenteur, le nombre de doses inoculées ainsi que les dates auxquelles elles ont été administrées.

Jusqu'à présent, 84 000 personnes ont téléchargé leur code QR, selon le MSSS.

Ceux qui se sont fait vacciner contre la COVID-19 avant le 13 mai peuvent s'attendre à recevoir le lien menant au téléchargement du code au cours des prochains jours, assure-t-on.

Le MSSS a indiqué que des équipes travaillent à retrouver la trace de certaines personnes qui ont reçu le vaccin, mais qui n'avaient pas fourni d'adresse courriel au moment de leur inscription sur Clic Santé ou lors de leur visite auprès d'une clinique sans rendez-vous, afin de leur acheminer ledit code.

Le ministre de la Santé Christian Dubé, qui en avait fait l'annonce la semaine dernière, n'a toutefois pas précisé dans quelles circonstances les Québécois devront présenter ce code, sinon pour recevoir leur deuxième dose.

La santé publique poursuit ses travaux intensifs sur l’utilisation potentielle de la preuve électronique. L’outil technique est prêt, a tweeté le ministre Dubé vendredi.

Il a toutefois insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas d'un « passeport vaccinal », un document numérique que Québec considère mettre en place et qui pourrait notamment permettre à son détenteur de participer à certains événements, voire de circuler plus librement.

Une preuve papier continuera tout de même d'être donnée sur les sites après la vaccination, avait souligné le ministre Dubé.

Tandis que la vaccination s'ouvre vendredi aux personnes de 18 ans et plus, M. Dubé a annoncé qu'un record avait été établi au cours des dernières 24 heures, avec quelque 110 000 doses administrées.

En outre, la moitié des 25 à 29 ans ont été vaccinés ou ont pris rendez-vous pour l'être, a-t-il ajouté.

En date de jeudi, 45 % des Québécois avaient reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19. Le gouvernement Legault, en voie d'atteindre son objectif de vacciner 75 % de la population, a promis que tous les Québécois qui le désirent pourront recevoir leur première dose d'ici le 24 juin.

Avec des informations de Julie Émond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !