•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sports extérieurs : le NPD et Golf Ontario dénoncent Doug Ford

Un bâton et une balle de golf.

La pratique du golf à l'extérieur ne présente pas de risque pour la transmission de la COVID-19, assure Golf Ontario.

Photo : iStock

Radio-Canada

« Le golf est sécuritaire », assure Golf Ontario, qui ne comprend pas la décision du gouvernement Ford de prolonger la fermeture des terrains de golf jusqu'au 2 juin.

Il demeure également interdit jusqu'à cette date d'utiliser les installations sportives dans les parcs, que ce soit les terrains de tennis, de basketball, de soccer ou de baseball.

La province affirme que l'objectif est d'éviter les déplacements et les rassemblements, conformément à son ordre de rester à la maison prolongé jeudi. Le premier ministre Doug Ford a affirmé en point de presse jeudi que les golfeurs, par exemple, pouvaient faire du covoiturage ou socialiser après leur partie, augmentant le risque de transmission de la COVID-19.

Nombre d'experts soutiennent que la pratique de sports à l'extérieur présente un très faible risque de propagation du coronavirus. Selon eux, les Ontariens ont aussi besoin d'une soupape après des mois de confinement.

Le NPD fustige le gouvernement Ford et veut tenter de forcer la tenue d'un vote sur le sujet à l'Assemblée législative la semaine prochaine.

Les parents et leurs enfants sont coincés à la maison depuis des mois. Ils sont frustrés, se sentent isolés et n'en peuvent plus. Doug Ford empire la situation en interdisant les activités extérieures en dépit de l'avis des experts.

Une citation de :Sara Singh, députée du NPD

De son côté, Golf Ontario se dit déçu de la position du premier ministre Ford et lui demande de changer son fusil d'épaule. La vaste majorité des golfeurs, jeunes ou plus âgés, obéissent aux lois et respectent les règles, affirme l'organisation. Le golf n'a jamais été lié à la transmission de la COVID-19.

Le maire de Toronto, John Tory, affirme lui aussi que le risque est plus faible à l'extérieur. Toutefois, il ajoute que le gouvernement provincial a pris sa décision et dit ne plus vouloir débattre de la question.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !