•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident d’autobus à Westboro : des changements à la sécurité recommandés

Les enquêteurs devant l'autobus accidenté.

L’autobus à deux étages d'OC Transpo est entré en collision avec un abribus le 11 janvier 2019, faisant trois morts et 35 blessés (Archives).

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Un rapport provisoire confidentiel, à laquelle la défense s'est référée lors du procès de l’accident d'autobus de la station Westboro, à Ottawa, et dont Radio-Canada a obtenu copie, recommande une série d'améliorations de la sécurité du Transitway, allant de l'amélioration de la conception des gares à la réduction des limites de vitesse.

L’autobus à deux étages d'OC Transpo est entré en collision avec un abribus le 11 janvier 2019, blessant au moins 35 personnes. Trois personnes ont été tuées, soit Judy Booth, Anja Van Beek et Bruce Thomlinson.

La conductrice, Aissatou Diallo, 44 ​​ans, a plaidé non coupable aux 38 chefs d'accusation de conduite dangereuse qui pèsent contre elle.

Le rapport d'examen provisoire de la collision, produit par la Ville d'Ottawa et OC Transpo, a été déposé devant le tribunal comme matériel de référence pour le rapport de reconstruction de la collision commandé par la défense.

Les recommandations détaillées dans le rapport, daté du 30 octobre 2020, comprennent l'abaissement de la limite de vitesse sur le Transitway à 40 km/h près des stations d’arrêts, l'amélioration de l'application de la vitesse et de la surveillance sur la voie privée, l'examen de la conception des structures pour empêcher les autobus de les percuter et envisager l'installation de caméras qui feraient face aux conducteurs des autobus.

La Ville a déclaré que le rapport est confidentiel, car il contient des antécédents professionnels protégés par les lois sur la protection de la vie privée.

Aucune des recommandations formulées dans le rapport ne fait explicitement référence à l'emploi ou aux antécédents de conduite de Mme Diallo.

Portrait de la femme à l'extérieure.

Aissatou Diallo a plaidé non coupable à toutes les accusations de conduite dangereuse qui pèsent contre elle pour l'accident d'autobus de Westboro en 2019.

Photo : Radio-Canada / Raphael Tremblay

Brandon Richards, le chef de la sécurité de la Ville, a déclaré que les recommandations du rapport étaient des ébauches et que des experts en ingénierie embauchés par la Ville les examinaient.

M. Richards a déclaré que l'examen devrait être terminé plus tard cette année, bien que le rapport provisoire indiquait que cela devait être fait en 2020.

La Ville a accepté la responsabilité civile pour l'accident tragique.

Examen de la vitesse, conception de la station

Les recommandations se penchent attentivement sur la question de la vitesse le long de l'ensemble du Transitway et demandent aux fonctionnaires d'envisager d'abaisser la limite à la station Westboro à 40 km/h, de façon temporaire ou permanente.

Le tribunal a entendu - et le rapport provisoire note - que le véhicule à deux étages roulait au-dessus de la limite de vitesse affichée de 50 km/h lorsqu'il a quitté la chaussée.

Le rapport recommande de revoir la fréquence d'application de la vitesse sur le Transitway et de mettre au point un système qui alerterait les conducteurs de bus qu'ils dépassent la limite de vitesse en utilisant le GPS et les ordinateurs à bord.

Une autre recommandation, qui date de mars 2019, suggère de revoir la conception de la gare pour éviter le contact avec les autobus.

Plus de deux ans plus tard, il n'y a eu aucun changement visible dans la conception de la gare de Westboro en ce qui concerne les barrières supplémentaires sur le quai, l'emplacement de l'abribus ou la conception de l'abri.

La recommandation concernant les caméras faisant face aux conducteurs est attribuée à Transports Canada, dans le rapport. Cependant, dans une déclaration, Transports Canada a déclaré n'avoir jamais fait cette recommandation et s'en remettre à la Ville.

Des recommandations sur la formation

Le rapport examine également le programme de formation des conducteurs, recommandant un examen du nouveau programme des exploitants d'autobus et appelant à une expérience suffisante en temps réel sur les différents types de véhicules du parc d'autobus.

Le rapport du vérificateur général de la Ville de novembre 2020 sur le même programme de formation a abouti à des conclusions similaires.

Le rapport évoque également la manière dont la Ville gère les tragédies dans les jours qui suivent, affirmant que les processus doivent être examinés en tenant compte des commémorations à court et à long terme, ainsi que de la réouverture d’une station après un incident.

Le rapport mentionne la recommandation de retirer la route numéro 269, bien que cela ait été fait plus d'un an avant le dépôt du rapport.

Des conseillers veulent des réponses

Des conseillers municipaux reprochent à la Ville de leur avoir caché l’existence de ce rapport.

Le représentant du quartier Kitchissippi, Jeff Leiper, dit avoir questionné l’administration sur l’amélioration de la sécurité du Transitway, cet hiver. Il dit avoir demandé si un rapport ou des recommandations avaient été faits, mais que l’existence de ce document ne lui a pas été mentionnée.

J’ai écrit ce matin à la Ville pour [avoir] des réponses aux questions que je crois que moi, et tout le monde à Ottawa, [avons]. [...] Je ne suis pas sûr pourquoi l’existence de ce rapport était cachée jusqu’à maintenant, a-t-il commenté.

Catherine McKenney dans son bureau de l'hôtel de ville d'Ottawa.

Catherine McKenney représente le quartier Somerset, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Selon Catherine McKenney, l’embargo sur ce rapport a empêché la Ville d'agir.

Si la configuration doit être changée dans le Transitway pour prévenir une collision comme celle-là, nous devons le savoir, a ajouté Mme McKenney qui représente le quartier Somerset.

Au moment de publier cet article, le président de la commission du transport en commun, Allan Hubley, n'avait pas répondu aux demandes d'entrevue d'ICI Ottawa-Gatineau.

Le procès de Mme Diallo, devant un juge seul, devrait reprendre le 1er juin à la Cour de justice de l'Ontario à Ottawa.

Avec les informations de Matthew Kupfer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !