•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Ontarienne trouve une cambrioleuse endormie sur son canapé

Photo d'une autopatrouille de la Police de London.

Une autopatrouille de la Police de London

Photo : Police de London

Radio-Canada

Alenna Market, une résidente de London, en Ontario, n'est pas près d'oublier cette nuit où, en se levant pour se rendre aux toilettes, elle a remarqué qu'elle avait été cambriolée et a retrouvé l'auteure du vol endormie sur le canapé.

J'ai couru dans la chambre de mon enfant pour fermer la porte, m'assurer qu'elle était en sécurité et composer le 911, explique la femme de 29 ans.

Mais alors qu'elle parlait avec la répartition, l'intruse s'est réveillée. Elle a tenté de la faire sortir de chez elle.

Elle m'a donné un coup de poing au visage et m'a poussée contre ma porte d'entrée, raconte-t-elle. Puis elle a attrapé mon cou et l'a serré très fort.

Mme Malek a fini par se libérer de son emprise et l'agresseuse est partie en courant avec un chariot d'épicerie qui était devant la maison.

Portrait d'une femme

Alenna Malek a retrouvé une inconnue endormie sur son canapé en pleine nuit.

Photo : Soumise par Alenna Malek

Le temps qu'elle arrive au coin de ma rue, la police l'a interceptée, raconte la victime.

La police de London a confirmé qu'une femme de 25 ans a comparu devant le tribunal hier en relation avec l'incident, et qu'elle fait face à des accusations d'entrée par effraction et d'agression. Elle comparaîtra à nouveau le 20 mai.

Elle a fait comme chez elle

La cambrioleuse est entrée chez elle en ouvrant une fenêtre coulissante partiellement déverrouillée qui donne sur la salle de jeux de sa fille, explique Alenna Malek, qui a aussi constaté qu'elle avait ouvert des armoires et des tiroirs, pris une trousse de maquillage dans la salle de bains et vidé son sac à main et son portefeuille.

Elle a mangé un sandwich au porc effiloché, trois yaourts et un jello.

Une citation de :Alenna Malek, résidente de London

Alenna Malek, qui est malentendante, dit n'avoir rien entendu, tout comme sa chienne, un bouvier bernois croisé avec un husky, qui dormait également dans sa chambre.

Ce n'est pas un très bon chien de garde. Elle est trop amicale, commente-t-elle.

Alenna Malek a fait installer des alarmes sur ses fenêtres et se sent toujours en sécurité chez elle, mais elle dit que sa fille de 7 ans est terrifiée.

Elle va dormir avec moi pendant un certain temps, conclut-elle.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !