•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expulsé, Todd Loewen accuse Jason Kenney de « tirer sur le messager »

Todd Loewen regarde l'objectif.

Le député Todd Loewen a été expulsé du caucus du Parti conservateur uni.

Photo : Parti Wildrose

Expulsé du caucus conservateur uni, le député Todd Loewen accuse le premier ministre albertain Jason Kenney de « tirer sur le messager » plutôt que d’écouter ses doléances. Il entend toutefois continuer à siéger comme indépendant, tout comme Drew Barnes, expulsé en même temps que lui.

Les deux députés se sont fait montrer la porte de leur caucus par une majorité de ses membres au terme d’une très longue rencontre jeudi. La motion d’expulsion a été provoquée par la publication de la lettre de Todd Loewen, qui appelait à la démission de Jason Kenney.

En entrevue jeudi soir, Todd Loewen déplore que le vote n’ait pas été secret et que cette situation ait pu influencer des députés, selon lui. Le Parti conservateur uni affirme toutefois qu’un vote secret était impossible, puisque la réunion était virtuelle.

Le député de Central Peace-Notley se dit déçu de la façon cavalière dont il aurait été traité durant la réunion, affirmant que des députés ont lancé des accusations sans fondement contre lui, notamment en raison des agissements d'un de ses employés de circonscription et d’un de ses fils.

Todd Loewen affirme que, dès que le résultat du vote a été annoncé, Drew Barnes et lui ont été expulsés de la réunion virtuelle du caucus. Depuis, beaucoup de membres du caucus lui ont offert des messages privés de soutien, affirme-t-il.

Je n’ai pas été complètement surpris par la manière dont les choses se sont déroulées, admet Todd Loewen, qui croit avoir fait la bonne chose en présentant les inquiétudes de ses électeurs au premier ministre.

J’espérais qu’il y aurait un peu d’humilité par rapport au message que j’apportais. Ce n’est pas un secret que les Albertains ont perdu confiance en leur le premier ministre.

Une citation de :Todd Loewen, député de Central Peace-Notley

M. Loewen accuse le premier ministre d’avoir manqué de leadership, d’avoir été arrogant et déconnecté des Albertains, et de ne pas avoir été assez ferme face au gouvernement fédéral.

Todd Loewen a l’intention de siéger comme député indépendant pour l’instant et affirme ne pas prévoir de se joindre au Parti Wildrose pour l’indépendance.

Drew Barnes a lui aussi l’intention de continuer à représenter sa circonscription de Cypress–Medicine Hat à l’Assemblée législative de l’Alberta.

Un homme portant des lunettes à l'extérieur.

Drew Barnes, le député de Cypress-Medicine Hat, a critiqué ouvertement le gouvernement Kenney sur sa gestion de la pandémie ces derniers mois.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike / CBC

Dans une déclaration sur les réseaux sociaux, il affirme être triste, mais pas surpris par son expulsion. Une démocratie en santé repose sur des débats vigoureux au sein du Cabinet et du caucus, mais le Parti conservateur uni a abandonné ce pilier du système démocratique, écrit-il.

Plutôt que de voir les députés représenter leurs électeurs au sein du caucus, on s’attend à ce que les députés représentent le point de vue du premier ministre auprès des électeurs. Je ne peux accepter cela, ce n’est pas la raison pour laquelle je me suis lancé en politique, dénonce-t-il.

Pas de place pour la division au sein du parti

Le premier ministre Jason Kenney a publié un très court communiqué jeudi soir, qui ne faisait pas mention des deux députés expulsés.

Le premier ministre est fier de se tenir avec ses collègues de son caucus et de mener l’Alberta à travers sa plus grande crise sanitaire et économique en un siècle. Il a hâte de mettre la pandémie de COVID-19 derrière et de travailler à la relance économique de l’Alberta, écrit son attachée de presse, Jerrica Goodwin.

Il n’y a tout simplement pas de place au sein de notre caucus pour ceux qui cherchent continuellement à diviser le parti et à miner le leadership du gouvernement, particulièrement en ce moment critique de notre province, écrit quant à lui le whip du parti, Mike Ellis.

Une dissension intolérable

Avec la publication de la lettre de Todd Loewen, la dissension au sein du caucus était devenue intolérable, et le premier ministre devait agir, selon le professeur de sciences politiques du Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta Frédéric Boily.

Soumettre le sort de Drew Barnes et de Todd Loewen aux députés du caucus était la bonne chose à faire, selon lui.

Ça montre que ce n’était pas une décision personnelle, mais une décision collective. Par conséquent, ça lui donne une plus grande légitimité.

Une citation de :Frédéric Boily, professeur de sciences politiques au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta

Il précise que l’expulsion de ces deux députés ne signifie toutefois pas la fin de la fronde au sein du parti.

Pour le moment, je pense que la première manche est en faveur de Jason Kenney, mais il est loin d’être dit qu’il n’y aura pas une deuxième ou une troisième manche, affirme Frédéric Boily.

Il croit que le salut de Jason Kenney passera par la levée des restrictions et la fin de la pandémie en Alberta, qui redonneront de l’oxygène aux petits commerçants .

Avec les informations de Michelle Bellefontaine et Janet French (CBC)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !