•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon dépose un budget postélectoral révisé

Sandy Silver en conférence de presse.

Le premier ministre, Sandy Silver, a présenté un budget conforme à l'entente avec le Nouveau Parti démocratique.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

Jeudi, le premier ministre et ministre des Finances, Sandy Silver, a déposé à l'Assemblée législative une version révisée du budget déposé à la veille du déclenchement des élections territoriales, mais jamais adoptée.

Il s'agit d'un budget de 1,79 milliard de dollars, dont 1,36 milliard en fonctionnement et entretien et 434 millions de dollars en immobilisations.

Dans son discours, le premier ministre a affirmé que le budget demeure ainsi pratiquement le même que celui qui avait été présenté en mars dernier à l’exception de l’inclusion des mesures négociées avec le Nouveau Parti démocratique dans le cadre de l'Accord de confiance et soutien (Nouvelle fenêtre).

Cet accord prévoit que le NPD votera en faveur des budgets territoriaux présentés et des motions de confiance en échange d’une série de mesures promises pendant sa campagne électorale.

Ainsi, le budget présenté prévoit un investissement d’un million de dollars pour combattre la crise des opioïdes ainsi qu’un demi-million de dollars pour la mise en oeuvre d’un programme de soins dentaires pour les Yukonnais non couverts par une assurance privée.

Plus de dépenses, moins de déficits

Même si ce budget révisé comprend des dépenses additionnelles de l'ordre de 5,8 millions de dollars, Sandy Silver souligne que le déficit annuel anticipé sera réduit de 6,1 millions de dollars et la dette de 5,8 millions dollars.

Le tour de force est rendu possible en raison d’une augmentation des montants de transferts fédéraux présentés lors du budget d’Ottawa. En tout, 11,9 millions de dollars seront dirigés vers les coffres du gouvernement territorial en transferts d’investissements en matière de santé ainsi qu’en soutien aux dépenses liées à la pandémie.

Francophonie

Le budget comprend par ailleurs un montant de 7 millions de dollars pour les services en français du gouvernement du Yukon en fonction de l’entente bilatérale de 28 millions de dollars sur 5 ans avec le gouvernement fédéral.

Par ailleurs, un million et demi est réservé pour le centre de soins de santé bilingue, comme annoncé l’an dernier.

Réactions sans surprise

Le leader de l’opposition, Currie Dixon, n’a pas exprimé d'étonnement à la lecture du budget, mais souligne que c’est maintenant le mécanisme qui a changé.

Nous savons maintenant que la gouvernance du territoire a changé considérablement avec [l’entente de collaboration] entre les libéraux et les néo-démocrates et cela change la façon avec laquelle ce budget sera livré. [...] Nous ne donnerons pas notre appui au budget, souligne le chef.

Currie Dixon en entrevue.

Le chef du Parti du Yukon, Currie Dixon, est d'avis que le budget contient des dépenses qui ne sont pas justifiées.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

Currie Dixon reconnaît que l’apport accru en financement du fédéral est une bonne chose, mais il affirme que la façon de dépenser cet argent est problématique.

Du côté des néo-démocrates, l’entente stipule qu’on appuiera le budget tel que présenté, mais leur chef Kate White a tout de même tenu à souligner ses préoccupations quant aux éléments qui ne sont pas inclus dans le budget.

Kate White en entrevue.

La néo-démocrate Kate White se réjouit que certaines mesures proposées par son parti soient incluses dans le budget territorial, mais regrette que d'autres n'y soient pas.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

On a dû choisir des choses [dans l’entente] alors il y a encore des choses qui manquent, a affirmé Kate White. Même avec cette entente, ça ne veut pas dire que le budget répond aux manques qu’on a identifiés.

La chef souligne qu’il s’agit d’un sacrifice de sa part de voter en faveur d’un budget qui ne convient pas parfaitement aux besoins des Yukonnais selon les positions de son parti.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !