•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison de pêche au crabe des neiges : tôt lancée, tôt terminée

Des pêcheurs sur un crabier rangent de l'équipement.

La saison de pêche au crabe est terminée dans la zone 12, les équipages s'affairent à ranger et nettoyer.

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Radio-Canada

Malgré une baisse du quota d'environ 20 %, la pêche a été très bonne. Le prix payé au débarquement est deux fois plus élevé que l'an dernier.

Les pêcheurs de crabe de la zone 12 ne seront jamais partis en mer aussi tôt au printemps. Toute la flottille, qui regroupe les crabiers de la Gaspésie, des Îles et des provinces de l’Atlantique, s’est élancée le samedi 3 avril afin d’éviter les fermetures de zones de pêche qui visent à prévenir les collisions avec les baleines noires.

L'hiver étant à peine terminé, les pêcheurs ont donc fait face aux éléments encore rudes parfois. Le temps froid et venteux n’a pas manqué, mais c’est somme toute une saison sans histoire qui se termine.

Après six semaines, le quota d’un peu plus de 20 000 tonnes, en baisse de 26 % comparativement à l’an passé, est déjà presque tout débarqué. Le début hâtif nous a permis de capturer le crabe assez bien et assez vite. Pas de COVID. La baleine, on s'en est sauvé avec le début de la saison, commente le pêcheur Nelson Lelièvre.

Le début hâtif de la pêche n’a pas aidé que les pêcheurs.

Un caiser de crabe des neiges est suspendu au dessus de l'eau.

Casier de crabe des neiges.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

La fin de la pêche au crabe permet aux usines qui transforment d'autres espèces de réaffecter une main-d'œuvre qui se fait de plus en plus rare. On a fait le crabe avant le homard. Donc là, le crabe est fini, on peut les transférer au homard, explique Bill Sheehan, de chez E. Gagnon et Fils.

Les crabiers ont aussi profité d’un marché où la ressource était moins abondante. Ils ont obtenu entre 6 $ et 8,50 $ la livre au débarquement.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !