•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pédiatres albertains à l'écoute des parents indécis face au vaccin

Un jeune garçon se fait vacciner.

Selon un sondage Angus Reid, 20 % des Albertains n’ont pas l’intention de se faire vacciner.

Photo : getty images/istockphoto / hayatikayhan

Radio-Canada

Une nouvelle séance d'information en ligne destinée aux personnes qui hésitent à se faire vacciner fait ses débuts dans la province au moment où de plus en plus d’Albertains deviennent admissibles à une première dose de vaccin contre la COVID-19.

The Virtual Kids (Nouvelle fenêtre) a été lancée mardi, un jour après que les Albertains âgés de plus de 12 ans sont devenus admissibles à un vaccin.

Les parents inquiets au sujet de la vaccination pourront ainsi entrer en contact avec des pédiatres afin de leur poser des questions.

Nous avons eu beaucoup de questions à propos de la confiance à accorder aux vaccins, donc, des problèmes liés à la sécurité des vaccins et à leurs effets à long terme, de la part des parents, affirme la pédiatre et spécialiste des maladies infectieuses à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta (ACH) Cora Constantinescu.

Une des questions les plus fréquemment posées porte sur la nécessité de vacciner les plus de 12 ans contre la COVID-19, alors que, souvent, ils ne tombent pas aussi malades que les adultes.

The Virtual Kids espère combler les angles morts laissés par d’autres séances d'information du même genre en présentiel grâce à Internet, selon la Dre Constantinescu.

Cela s'adresse aux personnes qui sont allées voir leur médecin de famille ou leur pédiatre et qui sentent qu'elles ont besoin de plus d'information, peut-être des informations plus nuancées, précise-t-elle.

Les personnes doivent être recommandées par leur médecin de famille pour accéder à la séance d'information virtuelle.

Personnaliser les services de consultation

Edward Les, un des spécialistes à l'origine de l'initiative, souligne l’importance d’offrir aux parents un espace pour faire part de leurs inquiétudes, en plus de recevoir des renseignements factuels d’une source fiable.

Il est juste de dire qu'il y a eu de la désinformation et que le message autour des vaccins a été quelque peu confus, dit le spécialiste qui travaille à l'urgence de l'ACH.

Nous avons pris la responsabilité d’aider à dissiper le brouillard de la désinformation pour essayer de clarifier certains mythes.

Une citation de :Edward Les, Virtual Kids

Le pédiatre souhaite répondre aux nombreuses questions courantes des parents et, ainsi, leur donner les outils nécessaires pour prendre une décision éclairée avec la clinique virtuelle.

La Dre Constantinescu est du même avis. Au cœur de chacune des familles indécises face au vaccin se trouve un parent qui veut seulement prendre la meilleure décision pour protéger son enfant.

Elle insiste sur l’importance de personnaliser l’information liée aux vaccins le plus possible pour cette clientèle.

Souvent, les gens qui viennent chez nous ne sont pas de fervents militants antivaccins. Ce sont des gens qui essaient vraiment de prendre une bonne décision en toute connaissance de cause.

Avec les informations de Stephanie Dubois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !