•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec forte et fière pose des conditions au 3e lien

Bruno Marchand est candidat à la mairie de Québec.

Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière et candidat à la mairie de Québec.

Photo : Radio-Canada

Québec forte et fière (QFF) pose des conditions à la réalisation du 3e lien entre Québec et Lévis, au sujet duquel le gouvernement doit annoncer des détails lundi.

Le chef de la nouvelle formation politique municipale, Bruno Marchand, affirme que pour obtenir son appui, des balises devront notamment être mises en place pour limiter l'étalement urbain. Si les terres arables de Bellechasse deviennent des endroits où on construit des condos et qu'on vide la ville de Québec, on n'aura pas servi personne, lance le candidat à la mairie.

Bruno Marchand insiste pour dire que le tunnel ne devra pas non plus contribuer à congestionner les quartiers centraux ou empêcher la conversion de la portion sud de l'autoroute Laurentienne qui doit impérativement et nécessairement aménagée en boulevard urbain.

Si les conditions que je mets-là ne sont pas comblées, je pense que Québec va être perdante.

Une citation de :Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière et candidat à la mairie de Québec

Avant de se prononcer clairement pour ou contre le 3e lien, Bruno Marchand souhaite avant tout prendre connaissance de la présentation du gouvernement Legault.

On est très curieux de voir ça. Si les conditions sont en place, je pense qu'on peut avoir un projet porteur. S'il permet le transport en commun, je pense qu'on peut avoir un projet porteur qui peut être intéressant pour Québec.

Projet de tours à Sainte-Foy

Si QFF appuie certains grands projets de l’administration Labeaume, comme le tramway, ce n’est pas le cas pour celui du Phare à Sainte-Foy, récemment rebaptisé HUMANITI.

Une maquette d'un projet immobilier avec des grattes-ciel et des restaurants, et des gens qui marchent sur une place publique.

Une maquette du projet HUMANITI dévoilée par Cogir jeudi matin.

Photo : Cogir Immobilier

Bruno Marchand désapprouve la décision de passer outre le plan particulier d’urbanisme (PPU) du secteur pour permettre la construction d’une tour de 53 étages. Il rappelle que le PPU est le fruit de nombreuses consultations avec les résidents du secteur.

De changer ces plans-là pour nous c'est une erreur. C'est d'avoir un contrat avec quelqu'un et de dire à cette personne-là : "unilatéralement je décide de le déchirer." Si c'est ça la continuité, pour nous, on n'en veut pas de cette continuité-là à l'hôtel de ville, lance-t-il à l’endroit de la candidate Marie-Josée Savard qui vient de reprendre les rênes de l’équipe du maire Labeaume.

Projet Laurentia

Le chef de Québec forte et fière doit aussi toujours afficher ses couleurs au sujet du projet d’agrandissement du port de Québec. Bruno Marchand rencontre les dirigeants du port vendredi pour discuter du nouveau terminal de conteneur.

Projet d'extension du terminal de conteneurs, dans la baie de Beauport.

Projet Laurentia, dans la baie de Beauport

Photo : Administration portuaire de Québec

Le candidat à la mairie, tout en disant vouloir attendre cette rencontre avant de se prononcer, affiche néanmoins déjà certaines réserves liées à la contestation populaire et à un rapport défavorable de l'Agence d'évaluation d'impact du Canada au sujet du projet Laurentia.

Si on n'est pas capable de mitiger les risques et les conséquences, si pour le développement économique, on a un paquet d'effets collatéraux à côté, ça va être difficile de dire oui à ce projet, prévient-il.

Deux premières candidates

Les candidates de Québec forte et fière.

Catherine Vallières-Roland, candidate dans Montcalm–Saint-Sacrement, et Marie-Pierre Boucher, candidate dans Louis-XIV

Photo : Radio-Canada

Québec forte et fière a aussi présenté ses deux premières candidates. Catherine Vallières-Roland sera de la course dans Montcalm–Saint-Sacrement, elle travaille présentement au ministère québécois des Relations internationales.

Marie-Pierre Boucher, qui cumule 20 ans d'expérience dans des organisations à vocation sociale, sera candidate dans le district Louis-XIV.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !