•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour en classe des élèves de la Polyvalente Montignac repoussé jusqu'au 20 mai

Une élève tient un cartable avec des dessins.

Les élèves de la Polyvalente Montignac devront patienter quelques jours de plus avant de retourner à l'école.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Les élèves de la Polyvalente Montignac devaient retrouver leur classe lundi. Ce retour est repoussé au moins jusqu'au 20 mai.

Le nombre toujours élevé de cas de COVID-19 dans le secteur du Granit a mené à cette décision du Centre de services scolaire (CSS) des Hauts-Cantons, prise de concert avec la santé publique. Une communication doit être envoyée aux parents vendredi.

Cela fait environ une semaine, une semaine et demie que les jeunes sont à la maison, et on a encore de multiples cas, explique Martial Gaudreau, directeur général du CSS des Hauts-Cantons. Cela fait en sorte que le milieu est toujours instable, et on ne veut pas ramener les élèves pour les ressortir encore, au bout d'une ou deux journées.

Par ailleurs, plusieurs élèves sont toujours en isolement, et près de 30 à 40 % n'auraient pas pu réintégrer leur classe lundi prochain. Martial Gaudreau n'exclut pas, par ailleurs, de repousser de nouveau la date de retour si la situation ne s'améliore pas.

Jeudi le 20 mai serait la date préférable pour ramener tout le monde à l'école de façon sécuritaire. Mais on va quand même se pencher au début de la semaine pour confirmer que c'est bel et bien une bonne idée.

Une citation de :Martial Gaudreau, directeur général du CSS des Hauts-Cantons

Martial Gaudreau affirme qu'il n'est pas dans le champ des possibilités pour l'instant que les élèves restent en mode virtuel jusqu'à la fin de l'année. Cependant, le fait que les cas continuent d'augmenter laisse supposer que les gens continuent de se côtoyer, malgré la pandémie.

On veut sortir de cette éclosion-là [...] Alors ce qu'on souhaite, et c'est le message qu'on veut passer : évitez d'avoir des contacts pour qu'on casse cette contamination et qu'on ramène nos jeunes à l'école, martèle-t-il.

Martial Gaudreau soutient que les élèves du premier cycle du secondaire retrouveront les bancs d'école à temps plein. Quant à ceux de la troisième à la cinquième secondaire, ils devraient être en présence un jour sur deux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !