•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mois de mai, idéal pour observer les oiseaux

Un oiseau sort la tête d'un arbre.

Les oiseaux sont faciles à observer près des arbres et des points d'eau.

Photo : iStock

Radio-Canada

Stéphane Canevet, un observateur d’oiseaux de Regina, estime que les deux premières semaines de mai sont les meilleures pour observer les oiseaux migrateurs.

Ce sont les deux semaines les plus actives au niveau de la migration pour la région de Regina.

Et les amoureux de la faune volante peuvent en voir de toutes les couleurs. En ce moment, c’est la grande période pour les parulines qui migrent vers les forêts boréales, explique M. Canevet.

Il existe différentes sous-espèces de ce petit oiseau, telles que la paruline à croupion jaune ou encore la paruline flamboyante. Cette dernière arbore un mélange de nombreuses couleurs comme le vert ou l’orange. Comme son nom l’indique, cette paruline est spectaculaire.

D’autres espèces sont également à observer en ce milieu de printemps.

On retrouve aussi les bruants, qui ont commencé leur migration un peu plus tôt et qui sont maintenant sur leur site de nidification, explique Stéphane Canevet. Mais il y a encore quelques retardataires.

Observer près d’un point d’eau

Le spécialiste recommande d’aller observer ces oiseaux migrateurs à proximité d’un lac ou d’un cours d’eau.

À Regina, vous pouvez aller au parc Wascana, au parc Wilson et au parc Sherman. Ce sont probablement les trois endroits les plus intéressants, affirme M. Canevet. Ils sont au bord de l’eau, il y a des arbres et des buissons où les oiseaux peuvent trouver des insectes.

Et, pour ceux qui possèdent une voiture, il recommande le lac Last Mountain, qui est très bien pour les limicoles, de petits échassiers, et les canards.

Le matin et le soir

Stéphane Canevet souligne que le matin et le soir sont les heures les plus favorables pour observer les oiseaux.

Au milieu de la journée, c’est trop chaud, mais le matin ou après 16 h, les oiseaux deviennent plus actifs pour se nourrir ou défendre leur territoire.

Quant à ceux qui veulent observer les oiseaux depuis leur cour, Stéphane Canevet conseille d’installer une mangeoire et un bassin d’eau pour les attirer.

Avec les informations d'Elsie Miclisse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !