•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway à Gatineau : les trois candidats à la mairie se disent favorables au projet

Une prévisualisation du secteur du centre-ville de Hull avec le circuit du tramway.

L'option d'un tracé 100 % sur rails est l'option privilégiée dans le cadre du projet de tramway reliant l'ouest de la Ville de Gatineau au centre-ville d'Ottawa. Sur le schéma, une prévisualisation proposée du secteur du centre-ville de Gatineau, secteur Hull, avec le circuit du tramway.

Photo : photo de courtoisie

Radio-Canada

Au lendemain du dévoilement par la Société de transport de l’Outaouais (STO) du tracé idéal pour le tramway entre Aylmer et Ottawa, les trois candidats officiellement dans la course à la mairie de Gatineau se prononcent tous en faveur du projet. Toutefois, pour certains, des questions demeurent sans réponse.

Pour la nouvelle cheffe d'Action Gatineau, Maude Marquis-Bissonnette, il ne fait pas de doute que le tramway est la solution d'avenir.

Maude Marquis-Bissonnette, en hiver, devant un édifice en construction.

Maude Marquis-Bissonnette tient à rappeler que l'idée d'un projet de tramway qui desservirait l'ouest de Gatineau jusqu'à Ottawa avait été mise de l'avant par Action Gatineau en 2013 (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Il s’agit d’un système qui, selon elle, pourra régler les enjeux de transport et répondre à la croissance démographique dans l'ouest de Gatineau, en plus de constituer une solution durable pour le développement de la ville.

Un tramway, ça vient structurer la trame urbaine entre Aylmer jusqu'au centre-ville de Hull.

Une citation de :Maude Marquis-Bissonnette, candidate à la mairie de Gatineau

D'un point de vue de la structuration du tissu urbain pour le centre-ville, ce projet-là est extrêmement intéressant, notamment par l’axe Laurier qui devrait être piétonnisé, du moins en partie, explique-t-elle, en ajoutant que cela permettra au centre-ville d’être relié au quartier Zibi, d’avoir davantage de verdure et de favoriser la création de nouveaux commerces dans les alentours.

Quant au candidat à la mairie Jean-François Leblanc, celui-ci dit avoir aimé la présentation du projet de la STO, mais qu'il a encore des questions au sujet du tramway.

Jean-François Leblanc en entrevue dans un parc de Gatineau en hiver.

Jean-François Leblanc estime qu’après des décennies de sous-financement dans la région, Gatineau est en droit d’obtenir les investissements pour ce projet (archives).

Photo : Radio-Canada

Cela a répondu à une partie de mes questions, mais là, j'ai encore beaucoup de questions en attente, surtout au niveau du financement, de l'efficacité et de la technologie. Il se questionne, entre autres, sur l'efficacité d'un tramway, dont la vitesse de croisière serait de 22 km/h.

Est-ce que les gens assis là-dedans vont se dire : "ben, finalement, je vais arriver une demi-heure plus vite ou une heure plus vite si je prends ma voiture"? Quand je vais avoir les réponses, je vais être capable de me positionner.

Une citation de :Jean-François Leblanc, candidat à la mairie de Gatineau

M. Leblanc est également heureux et s'est dit agréablement surpris du fait qu’une consultation citoyenne aura lieu. J'ai l'intention de les consulter [les citoyens], moi aussi. Ce sont les experts de leur milieu. C'est eux qui le vivent, qui sont dans l'autobus tous les jours, connaissent la réalité sur le terrain, explique-t-il.

La candidate France Bélisle entend aussi défendre le projet de tramway, si elle est élue en novembre. La STO a vraiment fait ses devoirs de regarder quelles étaient les prévisions de croissance démographique [et] quelles étaient les habitudes, croit-elle.

France Bélisle sourit pour une photo.

Puisque le tramway ne sera pas en fonction avant au moins 10 ans, France Bélisle estime que des solutions à court terme pour la congestion routière doivent aussi être trouvées, même si la pandémie donne un répit à celle-ci (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Elle souhaite surtout assurer le financement, tant fédéral que provincial. Pour se faire, selon elle, il est absolument nécessaire de jouer la carte de la quatrième ville en importance au Québec.

Au-delà de l'argent qu'on peut aller chercher à Québec, puis au fédéral, il faudra l'entretenir, cette nouvelle infrastructure sur le territoire. Et il faut déjà y penser.

Une citation de :France Bélisle, candidate à la mairie de Gatineau

À cet égard, elle affirme avoir discuté avec la STO de l’importance d’arriver assez rapidement avec des modèles d’affaires et de gouvernance pour que le tramway puisse être une solution durable et viable.

D’après les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !