•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visages de la Famille magique de Daniel Coutu

Montage photo de la distribution de « Famille magique ».

Pour sa comédie de situation, Daniel Coutu s’est permis d’imaginer un clan farfelu. Tous les membres de la Famille magique ont un pouvoir surnaturel absurde qu’ils essaient de dissimuler au reste du monde.

Photo : Prestigo Medias / Courtoisie de Luc Senay / Angelo Barsetti / Christelle D'Amours / Agence Deschenaux Lemarbre / Mélissa St-Arnauld / Véro Boncompagni / Courtoisie d’Eva Tanoni / Jean-François Gratton Shoot Studio

Un grand-papa qui communique avec des objets en sifflant. Une grand-maman qui dérègle la technologie en éternuant. Des enfants qui se transforment en odeurs et ont une super force. Famille magique présente quatre générations de Coutu, toutes plus étonnantes les unes que les autres.

Pour sa comédie de situation, attendue en primeur pour la prochaine saison d’ICI TOU.TV, Daniel Coutu s’est permis d’imaginer un clan farfelu. Tous les membres de la Famille magique ont un pouvoir surnaturel absurde qu’ils essaient de dissimuler au reste du monde.

Daniel Coutu qui claque des doigts en regardant vers la gauche.

Dans la série, Daniel Coutu joue un magicien qui fait apparaître des objets en claquant des doigts.

Photo : Prestigo Médias

C’est vraiment très coloré , mentionne l’idéateur de la série jeunesse. Cette famille-là, malgré ce pouvoir qui peut être plus handicapant qu’accomodant, [vit son] petit quotidien autour d’enjeux qui rejoignent les jeunes.

L’histoire est celle de Daniel Coutu, dans son propre rôle, qui doit retourner habiter temporairement chez ses parents (Marie-Chantal Perron et Luc Senay) avec son épouse et leurs deux enfants en pleine adolescence. Tous doivent apprendre à cohabiter dans une demeure elle aussi magique, où tout peut arriver.

Des premières pour deux jeunes comédiens

Un petit garçon portant des lunettes sourit à la caméra

« Famille magique » est une première expérience dans un premier rôle pour le comédien gatinois Sébastien Cimpaye.

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Le Gatinois Sébastien Cimpaye prête ses traits à Merlin, le fils de Daniel Coutu.

Bien qu’il en soit à son premier rôle à la télévision, l’adolescent n’est pas trop intimidé par son personnage qu’il décrit comme un intello qui est très, très fort [et] peut soulever une famille de bélugas à une main.

Le comédien de 13 ans avance même que son rôle de Merlin Coutu lui va bien.

À écouter : Extraits d'entrevues avec Daniel Coutu et Sébastien Cimpaye dans l'émission Les matins d'ici

Quand je faisais des rôles au théâtre, on me donnait toujours des affaires un peu farfelues , mentionne l’étudiant du programme Théâtre musical-études de l’Artishow.

Sébastien Cimpaye a pris part au tournage de Moonfall (Patrick Wilson, Halle Berry et Josh Gad), un film américain tourné en partie dans la région de Montréal l’automne dernier, dans lequel il tenait deux répliques.

Mis à part le temps d’attente entre les différentes scènes et la présence de beaucoup de figurants durant le tournage à gros déploiement, l’adolescent soutient que le plateau gatinois n’est pas moins impressionnant que celui de la production hollywoodienne. Le jeune interprète confie être en émerveillement total devant le studio de tournage de Famille magique, qui comprend deux maisons.

Eva Tanoni, souriante, qui regarde la caméra.

Eva Tanoni décrit son personnage de Flavine comme « une boule d’énergie ».

Photo : Avec la gracieuseté d’Eva Tanoni

Eva Tanoni, qui a tenu des premiers rôles dans les séries Olivier, Le monstre et L’effet secondaire, se lance pour sa part dans le genre humoristique. Elle se glisse dans la peau de Flavine, la meilleure amie de d’Houdini-Maude, la sœur du jeune Merlin, dans la série.

Je riais parce que les derniers rôles que j’ai faits, c’était littéralement le contraire de Flavine, mais ça faisait vraiment longtemps que je voulais faire une comédie et vraiment me '' lâcher lousse '', révèle l’interprète.

La comédienne de 18 ans apprécie particulièrement les fous rires animant souvent le plateau de cette Famille magique élargie durant les tournages.

Le pouvoir de la famille

Carmen Sylvestre en costume de grand-mère qui regarde vers la droite en souriant.

Mémé Gripette (Carmen Sylvestre) est l'aïeule de la «Famille magique».

Photo : Prestigo Médias

Famille magique fait du bien, confirme Carmen Sylvestre, honorée que la production ait pensé à elle pour tenir le rôle de Mémé Gripette.

Grand-mère de Daniel et, donc, représentante de la quatrième génération de Coutu, Mémé Gripette prend un malin plaisir à jouer des tours pendables à son entourage.

Son interprète, que le public a notamment pu voir dans Les Bougons ou encore La femme de mon frère, 5150, rue des Ormes et Virginie, décrit son personnage d’aïeule du clan Coutu comme une bonne vivante un peu espiègle souhaitant avant tout le bonheur des siens.

Pour Carmen Sylvestre, jouer dans la série est un véritable cadeau permettant de rappeler l’importance du noyau et des valeurs qui y sont transmises. Dans des contextes comme aujourd’hui, la famille, c’est de ça qu’[on a] besoin : de se tenir et d’être ensemble, estime-t-elle.

Avec la collaboration de Marilou Lamontagne et Kevin Sweet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !