•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cyberattaques en hausse depuis l'avènement du télétravail, selon une enquête

Des mains sur un clavier d'ordinateur.

Selon une enquête, l'erreur humaine est la plus grande vulnérabilité des attaques informatiques au Canada.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

La Presse canadienne

Une nouvelle enquête estime que près des deux tiers des entreprises sondées dans le monde, et 63 % au Canada, ont constaté une augmentation des cyberattaques ciblées depuis qu'elles se sont tournées vers le télétravail.

Le rapport de Proofpoint, aux États-Unis, est basé sur une enquête menée au premier trimestre auprès de 1400 responsables de la sécurité de l'information dans des entreprises de taille moyenne et grande dans 14 pays, dont le Canada.

Plus de la moitié (51 %) des responsables de la sécurité de l'information au Canada ont déclaré que l'erreur humaine est la plus grande vulnérabilité, car la plupart des cyberattaques impliquent des interactions interpersonnelles.

La porte-parole de Proofpoint, Lucia Milica, a déclaré que les malfrats avaient plus de moyens de cibler les travailleurs et travailleuses à distance qui se trouvent en dehors du périmètre de sécurité de l'organisation.

Elle a indiqué que les personnes sondées au Canada ont principalement cité comme problèmes l'utilisation d'appareils ou de logiciels non autorisés, ainsi que des mots de passe faibles.

La fraude par courriel était le plus gros problème identifié par les répondants et répondantes au pays et l'une des trois principales vulnérabilités dans 12 des pays étudiés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !