•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccin contre la COVID-19 : combien de cas d’effets indésirables au Canada?

En date du 1er mai 2021, le Canada compte moins de 5000 cas d’effets secondaires indésirables après l’administration d’un vaccin contre la COVID-19, soit 0,034 % des quelque 13 millions de doses administrées.

Une personne injecte une dose de vaccin dans un bras.

Recevoir un vaccin peut entraîner des effets secondaires.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Seulement 0,028 % (3800) des doses administrées jusqu'à maintenant ont causé un effet secondaire sans gravité et 0,006 % (748) ont causé un effet secondaire grave.

Quel vaccin a le plus de signalements d’effets secondaires?

En nombre absolu, on a déclaré davantage de cas d’effets secondaires pour les vaccins de Pfizer (2592) et de Moderna (1560). Cependant, il ne faut pas oublier que ces deux vaccins ont été les plus administrés au pays.

Lorsqu’on compare le taux pour 100 000 doses administrées, ce sont plutôt les vaccins de Moderna et de Covishield (une version du vaccin d’AstraZeneca fabriquée par le Serum Institute of India) qui ont mené à davantage de signalements.

Presque toutes les provinces, dont l'Alberta, l'Ontario, le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et le Québec, ont choisi de ne plus administrer le vaccin d'AstraZeneca (et en conséquence celui de Covishield) en première dose, citant des risques trop élevés.

La majorité des effets indésirables ont été déclarés en Ontario et au Québec, où il y a eu le plus de doses administrées.

En date du 1er mai, l’Ontario avait reçu 2684 signalements d’effets indésirables sur les plus de 6,1 millions de doses administrées, soit environ 43 signalements pour 100 000 doses. Près de 97 % de ces signalements concernent un effet secondaire sans gravité. La province fait état de 86 cas d’effets secondaires graves.

Au Québec, on a signalé à ce jour 2663 manifestations cliniques inhabituelles, soit 64,5 signalements pour 100 000 doses administrées. Plus de 90 % des signalements concernent des effets secondaires sans gravité.

La Colombie-Britannique compte, en date du 8 mai, 1016 signalements d'effets secondaires sur les plus de 2,2 millions de doses administrées. Plus de 94 % des signalements concernent des effets secondaires sans gravité. Seuls 60 cas se rapportent à des effets secondaires graves.

En Ontario et au Québec, il y a davantage de déclarations faites par tranche de 100 000 doses pour le vaccin de Covishield, tandis qu'en Colombie-Britannique, c'est le vaccin de Moderna qui a le taux le plus élevé.

Quels sont les effets secondaires les plus fréquents?

La douleur, la rougeur ou l'enflure au point d’injection sont les effets indésirables les plus signalés. Suivent les maux de tête, les nausées, la fatigue, la fièvre et les éruptions cutanées. Ces effets secondaires ont été déclarés moins de 500 fois sur les millions de doses administrées au pays.

Dans l'ensemble du Canada, les effets secondaires semblent toucher davantage les 30 à 39 ans, puis les 40 à 49 ans. Les femmes (47,9 cas pour 100 000 doses) ont signalé beaucoup plus d'effets indésirables que les hommes (11,53).

Rappelons qu’une personne peut signaler plus d’un effet secondaire.

Des effets graves

On considère qu'un effet secondaire est grave s'il entraîne la mort, met la vie d'une personne en danger, nécessite une hospitalisation ou entraîne une incapacité ou un handicap.

Sur les plus de 13 millions de doses, on compte 748 cas d'effets secondaires graves au Canada, la majorité d’entre eux étant liés au vaccin de Pfizer (520), suivi d’AstraZeneca/Covishield (110) et de Moderna (103).

Lorsqu’on compare ces chiffres en fonction du nombre total de doses administrées, on note environ 5 cas d’effets secondaires graves pour 100 000 doses, à l’exception du vaccin de Covishield, qui est responsable de 9 cas d’effets secondaires graves pour 100 000 doses.

Environ 60 cas d’anaphylaxie (0,45 %) ont été déclarés au Canada, mais ce chiffre est vraisemblablement plus élevé puisque les données provenant du Canada ont toujours un léger retard, le temps que les provinces fournissent tous leurs signalements d’effets indésirables. Par exemple, en date du 8 mai, l'Ontario avait fait état de 113 cas d'anaphylaxie, le Québec, de 71, et la Colombie-Britannique, de 173.

En date du 14 mai 2021, il y avait au Canada 15 cas confirmés de syndrome de thrombose avec thrombocytopénie suivant la vaccination avec le vaccin d’AstraZeneca/Covishield au Canada. Parmi ces cas, six étaient des femmes (âgées de 46 à 72 ans) et huit étaient des hommes (âgés de 34 à 71 ans). Deux personnes sont décédées.

À ce jour, le gouvernement du Canada a reçu 56 signalements faisant état d’un décès survenu après l’administration d’un vaccin. Toutefois, après une revue médicale, on a déterminé que seulement deux décès sont vraisemblablement associés aux vaccins (en lien avec le syndrome de thrombose avec thrombocytopénie). Pas moins de 28 des 56 décès sont encore à l’étude.

Lorsqu'on regarde les données provinciales, on observe également que les vaccins de Covishield et d'AstraZeneca produisent plus de cas graves par tranche de 100 000 doses.

En Ontario, le nombre de cas graves est inférieur à 2 pour 100 000 doses pour tous les vaccins, à l’exception de celui de Covishield, qui affiche un taux de 6,4 signalements d’effets graves par tranche de 100 000 doses.

Au Québec, le taux de cas graves est plus élevé, avec 6 cas par tranche de 100 000 doses pour tous les vaccins. Ce taux grimpe à 10,6 pour AstraZeneca et à 30,9 pour Covishield, comparativement à moins de 6 pour Pfizer et Moderna.

En Colombie-Britannique, les cas graves sont plus fréquents pour les vaccins de Covishield (7 pour 100 000 doses) et de Moderna (4,3 pour 100 000 doses).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !