•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction du pavillon d'enseignement de la médecine à Rimouski bientôt réalité

Un croquis de l'hôpital avec le nouveau pavillon.

Le nouveau pavillon de quatre étages

Photo : Gracieuseté : CISSS du Bas-Saint-Laurent

Radio-Canada

Québec lance les appels d'offres pour la construction du futur pavillon d'enseignement de la Faculté de médecine de l'Université Laval. Le nouvel édifice sera érigé sur le site de l'hôpital régional de Rimouski.

Le bâtiment de quatre étages sera annexé à la partie est de l’hôpital. Le futur pavillon sera d’une superficie de 3265 mètres carrés et offrira aux futurs médecins un espace clinique regroupant diverses spécialités.

Lorsque Québec a annoncé, en 2019, qu'il allait de l'avant avec la décentralisation de la formation de la Faculté de médecine de l'Université Laval, la livraison du nouveau pavillon était prévue pour 2022.

Les travaux seront lancés cet été. La durée prévue du chantier est de 18 mois.

En 2019, la construction était évaluée à 17 millions de dollars. Elle est maintenant évaluée à 27 millions de dollars et sera presque entièrement assumée par le ministère. La contribution du CISSS est estimée à un peu plus de 1,2 million de dollars.

L’UQAR s’est aussi associée à l’Université Laval pour soutenir le projet de former des médecins en région afin qu'ils s'y installent après leur formation.

L’objectif de tous les partenaires est de favoriser la pratique en région pour les médecins en les familiarisant avec les exigences de ce contexte.

Dix-huit étudiants seront admis dans la première cohorte de ce programme de pré-externat de trois ans. Québec prévoit qu'à terme 54 étudiants fréquenteront le pavillon rimouskois.

Un autre projet est en cours dans Chaudière-Appalaches. Ce nouveau pavillon sera construit sur le site de l'Hôtel-Dieu de Lévis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !