•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario prolonge l'ordre de rester à la maison au moins jusqu'au 2 juin

Le premier ministre Doug Ford lors d'une conférence de presse à Queen's Park au début avril.

L'Ontario prolonge l'ordre de rester à la maison jusqu'au 2 juin en raison des nombres de cas de COVID-19 et d'hospitalisations encore trop élevés.

Photo : The Canadian Press / Chris Young

L'Ontario prolonge l'ordre de rester à la maison jusqu'au 2 juin. Les restrictions sanitaires resteront en vigueur dans toutes les régions.

Le gouvernement de l'Ontario, en consultation avec le médecin hygiéniste en chef de la province, a décidé de prolonger l'ordonnance d'au moins deux semaines en raison des nouveaux variants plus contagieux qui continuent de présenter des risques significatifs pour la population.

Selon le gouvernement provincial, le nombre d’admissions et le nombre de patients aux soins intensifs dans les hôpitaux en Ontario continuent d’être trop élevés et dépassent largement [ceux] de la deuxième vague.

Nous devons demeurer vigilants pour assurer que le nombre de patients aux soins intensifs continu de baisser et protéger la capacité de nos hôpitaux, ajoute M. Ford.

Les hôpitaux continuent de fonctionner dans un état d'urgence, écrit le président de l'Association des hôpitaux de l'Ontario, Anthony Dale.

Avec le soutien de chaque résident qui continue de respecter les mesures de santé publique et en se faisant vacciner, nous pouvons arrêter la propagation de ce virus et empêcher une quatrième vague, poursuit-il.

La province enregistre en moyenne 2731 nouveaux cas de COVID-19 par jour.

Les régions de Toronto et de Peel, les plus touchées par la pandémie en Ontario, sont en confinement depuis novembre 2020. Pendant cette période, elles ont fait l'objet, comme le reste de la province, de deux ordres de rester à la maison imposés par le gouvernement.

Sauver l'été

L’ordonnance devait prendre fin le 19 mai, mais le premier ministre de l'Ontario demande aux Ontariens quelques semaines de patience supplémentaires pour avoir un meilleur été.

À Toronto, la médecin hygiéniste en chef, la Dre Eileen de Villa, exhortait le gouvernement Ford à prolonger l’ordre de rester à la maison pour ne pas perdre les progrès accomplis jusqu’à présent.

Je veux que les Ontariens aient les meilleurs mois de juillet et août possible, a lancé Doug Ford en conférence de presse jeudi. Il n'avait pas répondu aux questions des journalistes depuis plus d'une semaine.

Si nous maintenons le cap au cours des deux prochaines semaines et que nous vaccinons un nombre record de personnes chaque jour, nous pourrons songer à profiter d’un été bien mérité en juillet et en août.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Plus tôt cette semaine, le Dr David Williams a affirmé que le processus de réouverture de la province ne débutera pas tant et aussi longtemps que le nombre de cas quotidiens de COVID-19 restera au-dessus de 1000.

Nous avons progressé, mais nous ne sommes pas encore sortis du bois, estime le Dr David Williams. On espère que d’ici le 2 juin, nous serons dans une meilleure situation, ajoute-t-il.

J'espère qu'au cours des prochaines semaines, nous aurons un plan de réouverture clair et simple de la province afin que chaque résident et chaque entreprise de notre ville puisse planifier, autant que possible, pour juin, juillet et août, dit pour sa part le maire de Toronto, John Tory.

Le gouvernement Ford dit finaliser la planification du plan de réouverture graduelle et sécuritaire.

Activités extérieures

Le premier ministre ontarien a déclaré que la province devrait être en mesure de lever les restrictions sur les activités extérieures d'ici le 2 juin et qu'il y aura plus de détails sur le plan de réouverture dans les jours et les semaines à venir.

M. Tory se réjouit de l'engagement du premier ministre Ford de rouvrir les installations de loisirs extérieurs d'ici le 2 juin si la situation sanitaire le permet.

Je sais que nous espérons tous que d'ici le 2 juin, nous verrons le nombre de cas considérablement réduit, le nombre d'hospitalisations amélioré, d'énormes progrès supplémentaires en matière de vaccination et que nous serons absolument en mesure de rouvrir les installations de loisirs fermées, écrit le maire dans une déclaration.

L'annonce faite aujourd'hui par la province donne aux gens et aux entreprises des attentes claires pour les prochaines semaines, y compris le long week-end de la fête de la Reine, poursuit-il.

Le nombre de cas de COVID-19 et le nombre de patients hospitalisés devront d'abord diminuer au cours des prochaines semaines.

Le vaccin de Pfizer pour les jeunes de 12 à 17 ans

Les jeunes âgés de 12 à 17 ans pourront recevoir le vaccin de Pfizer à partir du 31 mai 2021.

Ces jeunes Ontariens et les membres de leur famille qui n’ont pas encore été vaccinés pourront recevoir une première dose en prenant rendez-vous dans les centres de vaccination de la province.

Il y aura également des centres de vaccination destinés aux jeunes et leur famille au cours des semaines du 14 et du 21 juin, indique le communiqué du gouvernement Ford.

Des Torontois reçoivent leur vaccin contre la COVID dans des isoloirs à un lieu de vaccination aménagé au centre de distribution alimentaire Ontario Food Terminal.

La province élargira aussi l’accès au vaccin Pfizer aux jeunes âgés de 12 à 17 ans.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

En élargissant la vaccination aux jeunes de 12 ans et plus, nous nous rapprocherons encore plus d’un retour à la normalité pour nos élèves, écrit le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce.

L'Ontario collaborera avec les bureaux de santé publique pour offrir les deux doses du vaccin aux jeunes âgés de 12 à 17 ans d’ici la fin du mois d’août, en collaboration avec les conseils scolaires et d’autres partenaires.

La vaccination des enfants contre la COVID-19 sera faite dans des centres de vaccination de masse, des pharmacies et [lors de] séances de vaccination éphémères dans les écoles et les collectivités.

Toronto attend encore les détails du gouvernement de l'Ontario sur ce déploiement.

Le maire John Tory a tout de même salué le fait que des mesures [soient prises] pour faire vacciner les plus jeunes pour aider à combattre le virus et assurer la sécurité de tout le monde, en particulier [les] jeunes.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !