•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison très positive même sans séries pour les jeunes Sénateurs d'Ottawa

La formation a remporté 23 victoires en 56 matchs, mais a connu une 2e moitié de saison très prometteuse.

Des joueurs de hockey sont au banc de leur équipe et célèbrent un but avec leur coéquipier.

Les joueurs des Sénateurs d'Ottawa célèbrent un but devant les yeux de leur entraîneur DJ Smith.

Photo : Getty Images / Jason Halstead

C’était le scénario attendu avant même le début de la compétition cette année dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Les Sénateurs ne devaient pas faire les séries éliminatoires avec le groupe que l’entraîneur DJ Smith avait sous la main et c’est ce qui est arrivé avec 23 victoires en 56 rencontres. 

Au moment faire le bilan des derniers mois, après une dernière victoire de 4-3 en prolongation contre les Leafs, les joueurs trouvent toutefois beaucoup plus de positif que de négatif à cette saison spéciale.

Nous commençons à former une excellente équipe. Si on regarde où on a commencé et où on a terminé, c’est très encourageant. L’équipe travaille et va dans la bonne direction. Ce sera un été excitant pour revenir en force l’an prochain, mentionne Josh Norris, qui a terminé la saison au centre du premier trio avec 17 buts et 35 points en 56 rencontres.

Deux joueurs tentent de s'emparer de la rondelle pendant un match de hockey.

Josh Norris lutte contre Pierre-Luc Dubois des Jets de Winnipeg pendant un match.

Photo : Getty Images / Chris Tanouye

Le début de saison avait pourtant été désastreux. Après une victoire en levée de rideau face aux Leafs, les Sénateurs ont subi 13 défaites en 15 rencontres. 

Nous étions tellement fatigués de perdre que l’attitude a changé. Les gars étaient plus exigeants les uns envers les autres. Le leadership a pris une plus grande place et nous avons eu beaucoup de succès en deuxième moitié de saison, poursuit Norris. 

La saison n’est pas terminée partout dans la LNH, mais au moment d’écrire ces lignes, les Sénateurs occupent le 22e rang de la ligue et ne peuvent descendre vraiment plus bas. Chose certaine, la progression est bien là, après le 30e et avant-dernier rang de la LNH en 2020. 

Nous voulons implanter une culture gagnante. Les joueurs sont très compétitifs et veulent gagner, peu importe ce que ça prend. 

Une citation de :Drake Batherson, attaquant des Sénateurs d'Ottawa
Le gardien de but des Maple Leafs, Frederik Andersen, est battu par un bon tir de Drake Batherson, des Sénateurs.

L'attaquant Drake Batherson s'est imposé sur le premier trio des Sénateurs cette saison.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Nous avons montré le genre de groupe que nous formons. On s’est rendu compte qu’on a ce qu’on mérite quand on travaille. C’était super de terminer l’année sur une bonne note, dit Tim Stützle, en parlant de la victoire de 4-3 en prolongation face aux Leafs. 

Le troisième choix au repêchage de l’automne dernier a terminé la saison avec 29 points en 53 matchs, une récolte respectable pour une première campagne à 18 ans. Même s’il a connu des hauts et des bas à son année recrue, l’Allemand sait exactement sur quoi il va travailler dans les prochains mois. 

Un joueur de hockey déjoue son adversaire dans la zone offensive.

L'attaquant recrue des Sénateurs d'Ottawa, Tim Stützle, a bien paru à sa première saison dans la LNH.

Photo : Getty Images / Chris Tanouye

Je dois améliorer mon jeu en général, mais surtout gagner mes batailles et devenir plus fort. Il faut envoyer les rondelles au filet. Je dois tout améliorer finalement. Je suis encore très jeune, je veux devenir le meilleur joueur possible, affirme Stüzle, qui ne manque pas d’ambition. 

Les jeunes ont pris la place 

Après avoir commencé la saison avec un important groupe de vétérans, les Sénateurs ont en quelque sorte fait le ménage pour laisser la place aux jeunes. Erik Gudbranson, Braydon Coburn, Alex Galchenyuk et Cédric Paquette, notamment, sont autant de joueurs plus âgés qui ont quitté l’organisation en cours de route. 

Certains soirs, les Sénateurs avaient plus de la moitié de la formation qui était occupée par des recrues. Shane Pinto, Jacob Bernard-Docker, Parker Kelly, Tim Stützle ont tous joué leurs premiers matchs dans la LNH alors que plusieurs autres espoirs en étaient à une première saison complète. 

Des joueurs de hockey célèbrent un but.

La recrue allemande, Tim Stützle, s'apprête à célébrer un but avec ses coéquipiers Victor Mete, Connor Brown et Shane Pinto.

Photo : Getty Images / Jason Halstead

Les joueurs nous ont bien accueilli rapidement. C’est une période vraiment excitante pour les partisans des Sénateurs. Nous avons une jeune équipe qui va grandir ensemble. Ce sera quelque chose de spécial très rapidement, souligne Shane Pinto, qui a marqué son premier but dans la LNH le 5 mai dernier contre le Canadien. 

Un joueur de hockey célèbre, bras dans les airs, après avoir marqué son premier but en carrière.

L'attaquant Shane Pinto a marqué son premier but dans la Ligue nationale, face au Canadien, le 5 mai dernier.

Photo : Getty Images / Matt Zambonin/Freestyle Photo

On se suit dans l’organisation depuis un certain temps. Norris, Batherson, Tkachuk et Chabot forment tout un groupe de leaders. Ils ont fait un bon travail pour nous calmer et s’assurer qu’on joue nos matchs. 

Une citation de :Alex Formenton, 20 matchs cette saison

Le défenseur Erik Brannstrom, qui a commencé la saison avec un renvoi dans la Ligue américaine après s’être peu entraîné en raison de deux confinement liés à la COVID-19, a finalement pris sa place dans l’équipe et gagné des minutes importantes. Il termine la saison avec 13 points en 30 rencontres. 

Quand tu as la chance d’intégrer l’équipe et de jouer, c’est plus facile. C’était une belle expérience pour moi même si je rentrais et sortais de la formation. Après la date limite des échanges, j’ai joué tous les matchs et c’était plaisant. J’ai beaucoup appris, précise le Suédois, obtenu des Golden Knights de Vegas dans l’échange de Mark Stone en 2019. 

Un joueur de hockey en uniforme blanc couvre un attaquant en bleu durant un match de la Ligue nationale.

Le jeune défenseur des Sénateurs d'Ottawa, Erik Brannstrom, lors d'un match contre les Jets de Winnipeg.

Photo : Getty Images / Jason Halstead

La suite 

Quand la saison 2021-2022 prendra son envol en septembre prochain, les Sénateurs devraient beaucoup ressembler à la formation qui a terminé la présente campagne contre les Leafs. Le directeur général Pierre Dorion aura quand même un peu de travail. Brady Tkachuk, Drake Batherson, de même qu'Artem Zub et les gardiens Filip Gustavsson et Marcus Hogberg deviendront joueurs autonomes avec compensation.

La question des gardiens en est une qui ne trouvera pas de réponse avant la prochaine saison. Les Sénateurs ont utilisé cinq gardiens au cours des quatre derniers mois. Matt Murray a commencé la saison comme numéro un avant de se blesser. Il a ensuite laissé la place à Marcus Hogberg, à Joey Daccord et à Anton Forsberg. L’espoir Filip Gustavsson a terminé la campagne avec cinq victoires en neuf rencontres et un très bon taux d’arrêt de ,933. 

Un joueur de hockey saute dans les airs pour laisser passer la rondelle pendant un match.

Le robuste attaquant des Sénateurs Brady Tkatchuk tourmente souvent ses adversaires bien positionné devant le filet.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La priorité des Sénateurs sera certainement de trouver un terrain d’entente rapidement avec Tkachuk, le meilleur marqueur avec 36 points. Par son intensité, sa ténacité et sa combativité, l’Américain s’est rapidement imposé comme le capitaine non-officiel dans la capitale.

Ce sera un été excitant. J'adore les joueurs, le personnel ici, les partisans et la ville. J'aime jouer ici, je vais laisser mon agent et Pierre faire leur travail. Ça va se régler, dit Brady Tkachuk au sujet de son contrat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !