•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entrée libre : musique, cinéma et théâtre pour les petits et les grands

Entrée libre

Entrée libre

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Lentement mais sûrement, le beau temps montre les premiers signes de son arrivée : c'est le moment idéal pour découvrir un nouvel album, un film ou pour visiter une exposition. Toutes les semaines, l'équipe des arts d'ICI Québec propose son buffet de suggestions culturelles. Place à la découverte!


Les Gros Becs présentent La boîte d'allumettes

Esquisse de la devanture du théâtre sur la rue Dalhousie

Esquissedu nouveau théâtre des Gros Becs

Photo : Théâtre jeunesse Les Gros Becs

C'est dans la caserne Dalhousie, qui deviendra le prochain lieu de diffusion du théâtre jeunesse Les Gros Becs, que sera présenté le parcours déambulatoire La boîte d'allumettes.

Ce spectacle, qui s'adresse aux 5 ans et plus, est une création de Nuages en pantalon. Boîte d’allumettes, c’est le symbole de la relance du théâtre jeunesse : un au revoir à la caserne actuelle et l’élan vers un nouveau lieu pour le jeune public. Il y a encore beaucoup d’étapes pour réussir notre projet, mais nous construisons l’avenir une pierre à la fois pour que tout soit possible, mentionne Jean-Philippe Joubert, directeur général et délégué artistique du théâtre jeunesse Les Gros Becs.

Jusqu'au 30 mai, le public est invité à profiter de l'endroit une dernière fois avant qu’il ne soit transformé en un tout nouveau lieu de diffusion.

Le feu est la thématique centrale de ce parcours déambulatoire mis en scène par Olivier Normand. Un parcours qui se décline en six tableaux, interprétés par pas moins de neuf interprètes.

Achat de billets et horaire complet sur le site des Gros Becs (Nouvelle fenêtre).

Patricia Tadros


Le célibat au féminin dans Singulières

Une jeune femme s'adresse à une caméra dans son appartement.

Une scène de la pièce «Singulières»

Photo : Radio-Canada

Comment se vit le célibat au féminin de nos jours? Est-ce que les femmes célibataires se portent bien? Est-ce qu'elles ressentent de la pression? Est-ce que l'horloge biologique se fait sentir? Le spectacle documentaire Singulières, joué à La Bordée cette semaine, traite de ces questions pertinentes, et de bien d'autres encore.

L'auteur, Maxime Beauregard-Martin, a réalisé des entrevues avec une vingtaine de femmes célibataires pendant deux ans, pour réaliser l'écriture de cette pièce qui sera aussi proposée en version virtuelle, à compter du 22 mai.

Cinq comédiennes jouent les personnages principaux, des femmes âgées entre 30 et 45 ans, toutes célibataires. La pièce reconstitue des segments de l'enquête réalisée par son auteur durant les deux années où il a interviewé celles qui allaient inspirer ses futurs personnages. Les actrices jouent à tour de rôle le personnage de l'intervieweur. Elles filment également en direct plusieurs scènes de cette pièce multimédia.

La mise en scène d'Alexandre Fecteau est ingénieuse et vivante. Ajoutons que la pièce est très bien jouée. On pourra y assister en présentiel jusqu'à samedi, le 15 mai, inclusivement, en attendant la version numérique de Singulières, qui sera disponible dès la semaine prochaine à l'adresse labordee.qc.ca (Nouvelle fenêtre).

Valérie Cloutier


Nostalgie garantie avec Pour une histoire d'un soir

Les trois femmes regardent la caméra.

Marie-Denise Pelletie, Joe Bocan et Marie Carmen repartent en tournée.

Photo : Alexandre Deslauriers

Joe Bocan. Marie Carmen. Marie-Denise Pelletier. Trois voix féminines qui ont marqué une époque de la chanson québécoise. Elles se retrouvent ensemble sur scène pour reprendre la tournée Pour une histoire d’un soir.

Télé-Québec avait présenté cet hiver une version télévisuelle de ce spectacle où l'on a pu voir les interprètes prendre un malin plaisir à revisiter ce répertoire qui reste en tête comme une dizaine de vers d’oreille. Une dose de nostalgie garantie!

Le trio sera de passage le samedi, 15 mai, à la Salle Dussault de Thetford Mines, et le dimanche, 16 mai, à la Salle Albert-Rousseau à Québec.

Tanya Beaumont


Le film documentaire Comme une vague

Affiche du film où plusieurs photos montrent un chanteur, un danseur, un orchestre, une vague et une grotte.

Le film documentaire «Comme une vague», de Marie-Julie Dallaire, rend hommage à la musique.

Photo : Page Facebook du film Comme une vague

Comme une vague de Marie-Julie Dallaire est un magnifique film sur la musique et ses vertus. Le documentaire nous entraîne de Montréal à Crémone, en passant par la Suède et le Mexique. On y rencontre divers intervenants et musiciens qui évoquent tour à tour leur rapport à la musique.

Patrick Watson nous parle de sa rencontre avec la musique, le violoncelliste Stéphane Tétreault apprivoise un nouvel instrument et la musicothérapeute Tiana Malone calme les nourrissons grâce à la musique et au chant.

On voit rapidement que pour la réalisatrice, musique, sacré et nature s'entrelacent pour former un tout. Le propos est porté par de superbes images en noir et blanc qui magnifient les paysages et les intervenants. Un superbe hommage à la musique!

Le film prend l'affiche le 14 mai au Cinéma Le Clap.

Anne-Josée Cameron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !