•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford revient à la charge contre Ottawa au sujet des frontières

Justin Trudeau assis près de Doug Ford. Les deux hommes portent un masque.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau en compagnie de son homologue ontarien Doug Ford (archives)

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien Doug Ford a écrit une lettre à son homologue canadien Justin Trudeau, réitérant ses demandes de resserrer les mesures sanitaires aux frontières pour limiter la propagation du coronavirus.

M. Ford se dit déçu de ne pas avoir reçu de réponse concrète d'Ottawa quant aux trois demandes formulées par sa province en avril, soit :

  • Réduire le nombre de vols internationaux et accroître les contrôles sanitaires aux frontières terrestres.
  • Exiger un test de dépistage pour tous les passagers de vols à l'intérieur du pays à destination de l'Ontario.
  • Forcer les personnes arrivant aux postes frontaliers terrestres d'être en isolement pendant trois jours dans un hôtel désigné par le fédéral.

Le premier ministre Ford affirme dans sa lettre qu'il est essentiel de renforcer les mesures sanitaires aux frontières afin de stopper l'importation de cas et protéger les Ontariens contre de nouveaux variants de la COVID-19 contre lesquels les vaccins ne sont possiblement pas efficaces.

Selon l'Ontario, des passagers infectés par le coronavirus se trouvaient à bord de 40 vols intérieurs et 24 vols internationaux qui se sont posés à l'aéroport Pearson de Toronto au cours des deux dernières semaines.

Dans une lettre datée du 7 mai, le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc se disait prêt à collaborer avec l'Ontario, mais affirmait ne pas avoir reçu de demande claire de la part de la province.

Le premier ministre Justin Trudeau a aussi déploré les attaques contenues dans une récente publicité des progressistes-conservateurs ontariens qui accuse Ottawa de ne pas en avoir fait assez aux frontières durant la pandémie.

Des élections auront lieu en Ontario dans un peu plus d'un an. La cote de popularité de Doug Ford a chuté dans les sondages au cours des derniers mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !