•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux députés expulsés du caucus du Parti conservateur uni de Jason Kenney

Le premier ministre albertain Jason Kenney à l'Assemblée législative

Le premier ministre albertain Jason Kenney, fait face à des tensions grandissantes au sein de son propre parti.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Les députés Todd Loewen et Drew Barnes sont expulsés du caucus du Parti conservateur uni (PCU), selon trois sources qui ont parlé à CBC/Radio-Canada. Ces expulsions font suite à une lettre publiée par Todd Loewen demandant la démission du premier ministre albertain Jason Kenney.

Les députés du caucus conservateur uni ont voté à majorité pour les expulser, après un débat sur la question jeudi après-midi.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le député conservateur Todd Loewen a publié une lettre sur sa page Facebook dans laquelle il annonce quitter son poste de président du caucus du Parti conservateur uni (PCU) et demande la démission du premier ministre Jason Kenney.

Le député de la circonscription albertaine de Central Peace-Notley y évoque le mécontentement de certains des membres du caucus à l'endroit du gouvernement de Jason Kenney.

Todd Loewen regarde l'objectif.

Le député Todd Loewen a été expulsé du caucus du Parti conservateur uni.

Photo : Parti Wildrose

Todd Loewen est l’un des députés conservateurs ayant dénoncé les restrictions sanitaires imposées par la province en avril.

Dans sa déclaration, il affirme qu'il ne quitte pas le Parti conservateur uni, mais estime que le caucus ne peut plus fonctionner correctement.

Des réunions ont été annulées sans l’accord des membres, le gouvernement a pris d’importantes décisions sans en avertir les membres, et l'avis des membres élus est rarement pris en considération, écrit-il.

Je vous remercie pour vos services, mais je vous demande de démissionner pour que nous puissions reconstruire la province ensemble après, ajoute-t-il.

Drew Barnes.

Le député Drew Barnes est également expulsé du caucus du PCU.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike / CBC

Pour sa part, le député Drew Barnes critique ouvertement le gouvernement de Jason Kenney depuis des mois pour sa gestion de la pandémie. Tous deux faisaient partie du groupe de 17 députés qui se sont opposé aux restrictions sanitaires mises en place en Alberta le mois dernier.

Un bilan critiqué

Todd Loewen s’en prend également au parcours du gouvernement de Jason Kenney depuis son entrée au pouvoir et critique le manque de leadership du premier ministre.

Selon lui, le gouvernement de Jason Kenney est perçu par les électeurs comme déconnecté et arrogant.

Ils [les Albertains] s’attendent à ce que nous fassions part de leurs préoccupations auprès du gouvernement, soutient-il. Beaucoup d’entre nous ont essayé de le faire à plusieurs reprises, mais nous avons été ignorés et rejetés.

Il souligne notamment l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations pour une nouvelle entente-cadre avec les médecins albertains, ainsi que les récentes décisions du gouvernement dans le dossier de l’exploitation du charbon le long des pentes orientales des montagnes Rocheuses.

Montagnes massives avec un peu de neige sur les sommets.

L’Alberta a décidé de suspendre les projets d’exploration de charbon dans les terres de catégorie 2 de la province. Ce moratoire demeurera en place au moins jusqu’à la fin des consultations publiques sur le charbon.

Photo : Radio-Canada / Louise Moquin

Todd Loewen soutient aussi que la réponse du gouvernement de Jason Kenney face au gouvernement canadien est perçue comme étant faible et inefficace.

Il ajoute que le gouvernement de M. Kenney envoie des messages confus, contradictoires et inutilement incendiaires, ce qui entraîne une perte de confiance dans la population.

Nous ne sommes pas unis autour d’une loyauté aveugle envers un seul homme. Bien que vous fassiez la promotion de l’unité, il est clair que cette unité est en train de s’effondrer.

Une citation de :Todd Loewen, député, Central Peace-Notley

Jason Kenney impopulaire

Le professeur de sciences politiques de l'Université Mount Royal de Calgary Duane Bratt affirme que la déclaration de Todd Loewen confirme la chute de popularité de Jason Kenney.

Cela ne se serait jamais produit si Jason Kenney était populaire. [...] Ceci est une remise en question publique de son leadership, dit-il.

Todd Loewen n’est pas un débutant. Il est respecté au sein du caucus, ajoute-t-il. La question aujourd’hui est de savoir combien [de députés] suivront son exemple.

Ça ne vient pas de n’importe quel député d’arrière-ban. [...] Il me semble très improbable qu’il ait pris une telle décision sans avoir consulté plus de gens au sein du caucus, croit aussi le politologue de l’Université de l’Alberta Jared Wesley.

Dans une entrevue diffusée sur les ondes de la radio 630 CHED, Todd Loewen a affirmé avoir agi seul.

Ce n’est pas une chose facile à faire. Je laisse donc les autres députés décider de la meilleure manière pour représenter leurs électeurs et faire entendre leur voix, a-t-il déclaré.

Jeudi matin, le député conservateur de la circonscription de Bonnyville-Cold Lake-Saint-Paul, David B. Hanson, a affiché son soutien à Todd Loewen.

Dans une publication sur sa page Facebook, il dit partager sa frustration, sans toutefois demander la démission de Jason Kenney.

Todd, j’applaudis votre courage et je soutiens votre décision, dit-il.

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole, a quant à lui affirmé qu’il soutenait toujours Jason Kenney. Il accuse le gouvernement fédéral d’avoir mis les premiers ministres provinciaux dans une position difficile en raison de son manque de rapidité dans la livraison des vaccins contre la COVID-19.

Erin O'Toole.

Le chef conservateur Erin O'Toole a donné son soutien à Jason Kenney.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La chef de l’opposition officielle, Rachel Notley, a qualifié la sortie du député Loewen de dernier épisode dans le mélodrame du PCU, rappelant que les démêlés internes du parti se multiplient.

Jason Kenney et son parti sont tellement occupés à se disputer entre eux qu’ils n’arrivent pas à travailler sur les enjeux critiques qui touchent les familles et les entreprises albertaines en ce moment même, déplore-t-elle.

Les tensions au sein du PCU étaient déjà vives lorsque l’Assemblée législative a suspendu ses travaux il y a deux semaines. Le premier ministre affirme avoir pris cette décision pour réduire les risques liés à la COVID-19. Mercredi, il a décidé de prolonger cette pause d'une semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !