•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des soins au cas par cas pour ceux qui souffrent du syndrome post-COVID-19

Une femme qui fait de la physiothérapie.

De 10 % à 20 % des personnes qui contractent la COVID-19 sont susceptibles de connaître des effets à long terme de la maladie (archives).

Photo : Gracieuseté/Réseau de santé Vitalité

Radio-Canada

Des cliniques spécialisées ouvrent au pays pour soigner les personnes souffrant d’effets à long terme de la COVID-19, mais au Nouveau-Brunswick ces patients sont soignés au cas par cas.

Le syndrome post-COVID-19, communément appelé COVID-19 de longue durée, prend des formes variées : fatigue, trous de mémoire, anxiété. Une cinquantaine de symptômes peuvent persister des mois après la guérison de la COVID-19.

Au Nouveau-Brunswick, ces patients doivent consulter leur médecin de famille. Vraiment, c'est du cas par cas en ce moment-ci au Nouveau-Brunswick, affirme le Dr Ghislain Lavoie, président du Collège des médecins de famille du Nouveau-Brunswick.

Mélanie Couturier d'Edmundston souffre toujours de symptômes persistants de la maladie, quatre mois après avoir contracté la maladie.

Je suis restée avec un gros brouillard mental, une fatigue qui est paralysante [...] de la toux qui s'en vient mieux, mais qui a été assez difficile, témoigne-t-elle dans une entrevue au Téléjournal Acadie.

Une Néo-Brunswickoise témoigne de son combat contre la COVID-19 de longue durée

Des cliniques spécialisées ailleurs au Canada

Ailleurs au pays, des cliniques spécialisées ont ouvert leurs portes, comme à l'Institut de recherche clinique de Montréal.

Les personnes qui vivent avec la COVID longue vivent des situations de handicap. Donc, les symptômes qu'elles ont affectent énormément leur qualité de vie.

Une citation de :Simon Décary, professeur adjoint de physiothérapie à l’Université de Sherbrooke

Simon Décary fait partie d'une équipe de réadaptation au syndrome post-COVID-19 à Montréal. Son réseau de professionnels comprend notamment des travailleurs sociaux, des neuropsychologues et des ergothérapeutes.

Le programme dans son ensemble améliore la formation des médecins de famille et des infirmières praticiennes dans les cliniques de médecine de famille pour que leurs diagnostics soient plus précis, précise M. Décary.

Mais au Nouveau-Brunswick, de telles ressources ne sont pas disponibles.

Une clinique comme ça pourrait être utile pour les patients qui n'ont pas de médecin de famille, qui n'ont pas de [fournisseur] de soins de première ligne [...] Pour ces gens-là, ça pourrait être un atout, estime le Dr Lavoie.

Ghislain Lavoie.

Le Dr Ghislain Lavoie préside le Collège des médecins de famille du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Un patient sur 10 souffre des effets à long terme de la COVID-19

Selon les plus récentes études, environ 10 % des personnes qui contractent la COVID-19 ont des symptômes persistants pendant plus de 12 semaines.

Avec plus de 2000 cas confirmés de COVID-19 au Nouveau-Brunswick jusqu’à présent, environ 200 personnes pourraient vivre avec des symptômes à long terme du virus.

C'est sûr que si on s'embarque plus à la longue avec plusieurs cas, les complications augmentent. À ce moment-là, ça pourrait entrer dans la discussion encore une fois, ajoute le Dr Lavoie.

D’après un reportage de Jean-Philippe Hughes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !