•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un suspect arrêté à la suite d'une agression armée dans Saint-Sauveur

Trois policiers sur les lieux de l'agression.

Le suspect a été transporté à la centrale de Victoria.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

Un homme d'une cinquantaine d'années été arrêtée mercredi à la suite d'une agression armée qui a fait un blessé dans la rue Napoléon à Québec.

C’est aux alentours de 14 h 30 que nous avons reçu un appel à la centrale 911 concernant une agression armée survenue sur la rue Napoléon à Québec, a indiqué Étienne Doyon, relationniste au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Une victime — également un homme d'une cinquantaine d'années — a été blessée à la suite à une agression armée. L’homme était conscient au moment de l’intervention. Il a été transporté vers un centre hospitalier. On ne craint pas pour sa vie.

Les policiers se sont rendus sur place pour secourir la victime et ils ont entamé des recherches pour localiser le suspect avec des maîtres-chiens. Ce dernier a été appréhendé vers 15 h 10 dans le secteur de la rue Montmagny. Il a été transporté à la centrale de Victoria où les enquêteurs devront l'interroger.

Des enquêteurs et des membres de l’Unité d’identité judiciaire (UIJ) se sont rendus sur place pour faire la lumière sur les circonstances de l’événement.

Cet immeuble de la rue Napoléon est un endroit bien connu des policiers. Un meurtre y est aussi survenu en septembre 2019. Il s'agit de celui de David Frigon, alors âgé de 42 ans.

La mort de ce dernier avait aussi attiré l’attention puisqu’elle était survenue à l’adresse même où une agression à l’arme blanche avait eu lieu deux semaines auparavant.

Avec la collaboration de Christiane Latortue

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.