•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les avocats de Mme Meng disent avoir de nouvelles preuves qui appuient leur cause

Meng Wanzhou lors de son arrivée au palais de justice du centre-ville de Vancouver vendredi.

Meng Wanzhou est la fille du fondateur du géant chinois des télécommunications Huawei et la directrice financière de l’entreprise. (archives)

Photo : The Canadian Press / JONATHAN HAYWARD

Radio-Canada

Les avocats de Meng Wanzhou ont obtenu deux jours d'audiences à la fin du mois de juin pour présenter de nouveaux éléments de preuve devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique dans l'espoir d'empêcher l'extradition de leur cliente aux États-Unis.

Les représentants de la directrice financière de Huawei n'ont pas encore précisé la nature de ces éléments nouvellement découverts .

Le mois dernier, le géant chinois des télécommunications a annoncé la conclusion d'une entente avec la Banque HSBC à Hong Kong afin d'obtenir des documents avec l'espoir que ceux-ci permettraient de démontrer que l'extradition de Meng Wanzhou aux États-Unis est injustifiée.

Meng Wanzhou marche devant son domicile à Vancouver.

Meng Wanzhou a été arrêtée en 2018 à l'aéroport de Vancouver. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Vers les audiences finales

Les éléments de preuve doivent être déposés le 7 juin, et des audiences doivent avoir lieu les 29 et 30 juin.

La juge en chef adjointe Heather Holmes devra ensuite évaluer si le tribunal admet la preuve. Le cas échéant, les audiences finales sur l'extradition de Mme Meng qui doivent reprendre le 3 août pourraient être de nouveau reportées.

Mme Meng a été arrêtée à l'aéroport de Vancouver en décembre 2018 à la demande des États-Unis, qui l'accusent d'avoir violé les sanctions américaines contre l'Iran. Ils demandent son extradition afin de lui faire subir un procès pour fraude. Meng Wanzhou est en détention à domicile, dans une de ses deux résidences de Vancouver.

Sa détention est une source de tensions entre la Chine et le Canada. L'arrestation subséquente des Canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig est considérée par de nombreux observateurs comme des représailles.

Meng Wanzhou nie les allégations portées contre elle.

Avec les informations de Jason Proctor

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !