•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau programme de pharmacie fait fureur au Collège d'Alma

Une pharmacienne tient une ordonnance dans une main et une plaquette de médicaments dans l'autre

Des médicaments vendus dans une pharmacie

Photo : iStock / MJ_Prototype

Radio-Canada

Le domaine de la pharmacie attire les jeunes étudiants de la région. Le Collège d'Alma a reçu deux fois plus de demandes d’admission à son nouveau programme nommé Techniques de pharmacie qu’il a de places disponibles.

La formation de trois ans qui mènera à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC) accueillera sa première cohorte de futurs techniciens en pharmacie cet automne.

Le nombre d’admissions maximales avait été fixé à 25 et 53 demandes ont été reçues au premier tour. Il s’agit d’un heureux problème pour le Collège d’Alma, qui souhaitait offrir le DEC en pharmacie depuis une dizaine d’années.

On était très heureux! On a de belles candidatures qui ont été admises dans notre programme, autant des gens qui ont déjà de la formation collégiale, mais aussi des gens qui arrivent directement du secondaire. Ça va vraiment permettre d’avoir un beau groupe qui, par la suite, va arriver sur le marché du travail en mai 2024 et qui va être très attendu, croit Julie Simard, aide pédagogique individuelle.

Un pharmacien en train de former un étudiant dans une pharmacie.

Le pharmacien-propriétaire Yann Gaudreault a contribué à la réalisation du programme.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Selon le pharmacien Yann Gaudreault, le programme arrive à point et permettra de combler une partie des besoins, autant en pharmacie communautaire qu'en milieu hospitalier. Il est aussi d’avis que son implantation contribuera à valoriser le rôle de pharmacien.

On sait que le pharmacien est de plus en plus dirigé vers l'aspect clinique, donc vers le patient, et appelé à traiter des problèmes de pharmacothérapie, à ajuster de la médication, à faire des suivis. Donc, le volet de la distribution doit évoluer également, note le pharmacien-propriétaire.

Yann Gaudreault a contribué à l’élaboration du programme en compagnie d'Isabelle Jean, gestionnaire au CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, et de Sylvianne Gagnon, enseignante.

Moi, j’ai apporté l'expertise du communautaire, mais il y a l'expertise du volet hospitalier aussi qui a été amenée, car c'est un programme complet qui forme des assistants qui vont être polyvalents, poursuit-il.

On était très fiers de pouvoir accoucher à temps de notre grille, renchérit Julie Simard, qui témoigne elle aussi du haut degré d’investissement de la part des parties qui ont contribué au développement du programme conçu à partir de directives ministérielles, mais adapté aux couleurs de l’établissement almatois.

Outre le Collège d'Alma, neuf autres cégeps devraient offrir le programme pour la première fois cet automne.

D'après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !