•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon vaccinera les jeunes de 12 à 17 ans

Tracy-Anne McPhee s'exprime en conférence de presse.

Tracy-Anne McPhee, la nouvelle ministre de la Santé, prenait part mercredi à la mise à jour COVID-19 aux côtés du médecin hygiéniste en chef, Brendan Hanley.

Photo : CBC - Philippe Morin

La ministre de la Santé du Yukon, Tracy-Anne McPhee, affirme que le territoire a obtenu assez de doses du vaccin Pfizer-BioNTech du gouvernement fédéral pour vacciner tous les Yukonnais âgés de 12 à 17 ans contre la COVID-19.

Nous élaborons un plan solide pour offrir le vaccin Pfizer aux jeunes, déclare la ministre de la Santé. Dans les prochaines semaines, nos professionnels de la santé visiteront presque toutes les communautés du Yukon pour y tenir une clinique de vaccination.

L’objectif est de voir les jeunes complètement vaccinés d'ici la fin du mois de juillet.

Avec la progression de la pandémie et des variants au pays, on voit que les jeunes sont plus susceptibles d'être contaminés, surtout quand il s’agit des variants. Les vacciner permettra de protéger les jeunes, mais aussi limiter les risques de transmission dans la communauté.

Une citation de :Brendan Hanley, médecin hygiéniste en chef du Yukon

Le médecin hygiéniste en chef, Brendan Hanley, a expliqué que ceci était rendu possible, car le vaccin Pfizer-BioNTech n’est plus forcément conservé à -70 °C, et peut même, pendant quelques jours, l'être à des températures normales de congélation lors des déplacements.

Dans ce cadre, les déplacements médicaux à Whitehorse ou ailleurs seront pris en charge pour les jeunes qui ne pourraient pas se rendre dans les cliniques de vaccination itinérantes.

Selon les autorités de la Santé, près de 75 % des Yukonnais ont reçu leur première dose, et 66 % ont reçu leur deuxième dose. Le Yukon a confirmé mardi 2 nouveaux cas de COVID-19, ce qui porte le nombre total de cas à 84 depuis le début de la pandémie.

Il n’y a cependant qu’un seul cas actif sur le territoire à l'heure actuelle.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !