•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chute de 89 % du nombre de passagers à l’aéroport Pearson de Toronto

La GTAA a enregistré une perte nette de 127 millions de dollars au premier trimestre de 2021.

Le terminal 3 de l'aéroport Pearson de Toronto.

L'aéroport Pearson de Toronto enregistre des pertes records au début de l'année 2021, mais ne craint pas pour son avenir.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Un peu plus d’un million de passagers ont transité par l’aéroport Pearson de janvier à mars, cette année, une baisse de près de 89 % par rapport à la même période l’an dernier, selon l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto.

Quelque 9,6 millions de voyageurs étaient passés par l’aéroport international de Toronto au premier trimestre de 2020, les quelques mois de l’année épargnés par les contrecoups de la pandémie et la fermeture des frontières.

La pandémie de COVID-19 continue d'avoir de graves conséquences sur l'industrie de l'aviation au Canada, affirme la présidente et chef de la direction de la GTAA, Deborah Flint, dans un communiqué.

Critiqué pendant des mois pour son inaction alors que le secteur battait de l’aile, le gouvernement Trudeau a finalement annoncé 2 milliards de dollars pour l’industrie de l’aéronautique dans son budget, présenté le mois dernier.

Deborah Flint de l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto.

Deborah Flint, présidente et chef de la direction de l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto

Photo : Autorité aéroportuaire du Grand Toronto

La présidente de la GTAA a salué cet investissement, mais dénonce l’absence de stratégie concrète de relance. Nous attendons avec impatience un plan destiné à l'industrie de l'aviation qui permettra la reprise du transport aérien le moment venu, ajoute Mme Flint.

Perte nette sans précédent

L’administration aéroportuaire a enregistré une perte nette de 127 millions de dollars au premier trimestre de 2021, alors qu’elle avait engrangé des profits de 6,6 millions pour la même période en 2020.

Selon la GTAA, l’annulation de nombreux vols et la réduction de l’activité expliquent ces résultats. La direction estime cependant que la pandémie n’aura pas d’effet important sur la viabilité financière à long terme de l’aéroport torontois.

L'administration a pu compter sur les subventions salariales, comme bien d’autres employeurs, ainsi que sur le report de paiement de loyer foncier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !